Google-2018

Dans un brevet déposé récemment et révélé le 1er février, Google a présenté un système qui vise à réduire les précieuses secondes de votre navigation quotidienne sur le Web, en examinant vos comportements antérieurs. Le système proposé par Google pour la «prévision des événements de navigation de l’utilisateur» commencerait à pré-charger les liens sur lesquels vous pensez cliquer. Cela ne semble pas nouveau, Google a fait des prédictions de recherche depuis ses débuts, mais la méthode ici est nouvelle.

Google cherche à prévoir vos préférences

Plutôt que de simplement pré-charger les premiers résultats de recherche, ou de deviner quelle URL vous allez saisir, le système Google décrit dans ce brevet tirerait parti de votre comportement précédent comme l’emplacement du curseur, vos habitudes de navigation, votre historique, les indices du contexte, etc. Le tout, serait intégré dans un algorithme pour déterminer la probabilité que vous cliquiez sur certains liens. Le système peut même commencer à pré-récupérer un site Web lorsque vous commencez à déplacer votre curseur vers un lien ou un autre.

screen-shot-2018

« Les méthodes décrivent une variété de manières de prédire l’événement de navigation suivant, y compris l’examen des données historiques individuelles et agrégées, la prédiction d’entrée de texte et la surveillance d’entrée de curseur », lit-on dans le brevet.

Essentiellement, c’est une nouvelle façon de faire quelque chose que Google fait depuis le tout début – essayer de prédire votre comportement. Si le moteur de recherche, ou votre navigateur, comprend mieux vos habitudes de navigation, il est plus à même de ne pas seulement vous fournir des résultats pertinents, mais aussi de commencer à « pré-rendre » les sites Web que vous voulez visiter.

Même si les vitesses sur Internet d’aujourd’hui rendent la navigation sur le Web quasi instantanée, Google affirme que même une légère augmentation de la vitesse de chargement des pages pourrait signifier des milliers d’heures de productivité gagnés à chaque année.

«Lorsqu’un utilisateur sélectionne un lien sur une page ou entre une URL dans un champ de texte, il y a un délai pendant lequel des données sont demandées à l’hôte, envoyées au client et rendues dans le navigateur», lit-on dans le brevet. « L’utilisateur est généralement inactif en attendant le chargement du site demandé. Alors que l’accès à internet haut débit peut limiter ce délai à quelques secondes, même ce court délai peut ajouter des milliers d’heures-homme de productivité perdues à chaque année.  »

Bien sûr, cela signifie également que Google disposera d’un autre outil pour analyser et prédire votre comportement en fonction des données collectées par le géant de la recherche sur tous ses utilisateurs, comme les données collectées par l’Assistant Google. Au moins dans ce cas, ces données ne seront utilisées que pour rendre votre expérience de navigation un peu plus rapide – pour le moment.

[via Digital Trends]