-nasa_icecube_deployme_2018

En mai dernier, la NASA a lancé un petit satellite de la taille d’un pain en orbite autour de la Terre. Baptisé IceCube, le satellite avait pour mission de mesurer la glace des nuages ​​dans l’atmosphère de notre planète – une tâche difficile que les chercheurs n’avaient jusqu’alors pu accomplir que de façon limitée.

La Nasa et le satellite IceCube

La détection des nuages ​​de glace nécessite des mesures dans une gamme de bandes de fréquences, mais en particulier dans ce que l’on appelle les longueurs d’onde submillimétriques, ou les longueurs d’onde électromagnétiques qui se situent entre celles des ondes hyperfréquences et infrarouges.

Le problème est que les instruments permettant de prendre ce genre de mesures, devaient auparavant être embarqués à bord d’avions de recherche en haute altitude, ce qui signifiait que les mesures étaient limitées aux zones où ces avions pouvaient voler. Lancer un satellite permettant d’effectuer ces mesures permettrait de couvrir les parties de l’atmosphère qui peuvent être étudiées, et c’est là qu’intervient IceCube.

IceCube a été développé en partenariat avec Virginia Diodes Inc. et a été réalisé en relativement peu de temps avec un budget relativement bas. Le but principal était de pouvoir montrer que ce type de projet pouvait produire de l’équipement utile. « C’est un modèle de mission différent pour la NASA », a déclaré Dong Wu, l’un des chercheurs de l’équipe IceCube. «Notre principal objectif était de montrer que cette petite mission pouvait être accomplie, la question était de savoir si nous pouvions obtenir de la science utile et faire progresser la technologie spatiale avec un CubeSat à bas coût développé dans le cadre d’un partenariat gouvernement-commercial efficace.

De ce point de vue, la mission semble être un succès, et en prime, les chercheurs ont maintenant la première carte de la distribution globale de la glace atmosphérique. Cela aidera les scientifiques à étudier les nuages ​​de glace et comment ils affectent le climat de notre planète afin d’offrir de meilleurs modèles météorologiques et climatiques.

« Avec IceCube, les scientifiques ont maintenant un système de radiomètre submillimétrique fonctionnel dans l’espace à un prix commercial », a déclaré Wu. « Plus important encore, il fournit une vue globale sur la distribution de la glace dans les nuages de la Terre. »

Source : NASA