Microsoft-Windows-polaris-2018

Depuis la sortie de Windows 10 en 2015, Microsoft a clairement fait savoir qu’il souhaitait s’éloigner de son style de versions de système d’exploitation, pour adopter une nouvelle approche, plus singulière et unifiée. Il a déjà réuni son OS de bureau Windows 10 avec Windows 10 Mobile, ainsi que l’infrastructure Xbox Live. Polaris pourrait être la prochaine étape de cette tendance.

Windows Polaris

Mais qu’est-ce que Windows Polaris ? Bien que nous ne soyons pas encore sûrs, puisque Microsoft n’a fait aucune annonce officielle, la tendance générale est que c’est la composante PC de la future stratégie Windows de Microsoft. Windows OS servira de base pour toutes les futures itérations de Windows. Nous avons eu des indications qu’Andromeda OS sera la version utilisée dans le mobile, qui pourrait être utilisé sur un futur téléphone Surface. Pendant ce temps, Polaris pourrait être la version que vous utiliserez dans votre ordinateur de bureau ou votre ordinateur portable.

Windows Core OS

L’élément principal nécessaire pour faire de Windows Polaris une réalité, est le système d’exploitation Windows Core. Selon des sources anonymes, Windows Core est le système d’exploitation de base que Polaris et d’autres itérations seront probablement construites en utilisant Windows Core.

L’idée de Windows Core OS est de transformer la plate-forme Windows vieillissante de Microsoft en quelque chose de beaucoup plus modulaire, afin qu’elle puisse réagir plus rapidement aux changements du marché. Là où les constructeurs souhaitant construire de nouveaux appareils, doivent opter pour des versions « pré-packagées » de Windows, contenant éventuellement des fonctionnalités dont ils n’ont pas besoin, Windows OS ferait en sorte que les nouvelles versions, puissent être spécialement conçues pour les périphériques sans trop d’efforts.

Windows Core OS signifierait que n’importe quel utilisateur, pourrait avoir son propre système d’exploitation Windows avec toutes les fonctionnalités dont il a besoin. Cela devrait à son tour aider à prolonger la durée de vie de la batterie, et rendre l’expérience plus facile à comprendre pour un utilisateur occasionnel. De cette façon, ils ne seraient pas différents des systèmes d’exploitation qui ont fini par dominer l’espace mobile ces dernières années.

Microsoft a commencé à se rapprocher de cet idéal en 2015 en unifiant son noyau et son système d’exploitation sur tous les appareils Windows. Les applications UWP offertes via le Microsoft Store, sont un autre composant de ce plan. Avec ces éléments en place, la dernière pièce du puzzle de Windows Core OS, selon WinowsCentral, serait Windows CShell. Il permettrait à Microsoft et aux fabricants d’appareils de revoir l’apparence de leur système d’exploitation, pour des appareils spécifiques, sans avoir à le reconstruire à partir de zéro.

Une fois que ces composants de Windows Core OS seront en place, Microsoft prévoit de libérer une multitude de variantes à partir de cette base de référence, chacune étant appelée « compositeurs séparés ». L’une d’elles s’appelle Andromeda, elle a été conçue pour les appareils mobiles. Tandis que Polaris est censé être celui qui vise les PC sous Windows traditionnel.

Les avantages de Polaris

Même si Windows Core OS peut être une forme de Windows qui reflète plus communément les systèmes d’exploitation mobiles rationalisés comme Android et iOS, Microsoft n’a pas oublié le marché des ordinateurs de bureau et portables. En effet, selon Windows Central, Polaris est la tentative de Microsoft de supprimer tous les éléments venant de l’expérience Windows pour être plus léger et devenir bien meilleur.

En supprimant certains des composants qui rendent le système d’exploitation Windows moderne si compatible avec le matériel et les logiciels d’antan, il devrait fonctionner plus rapidement, en particulier sur les appareils bas de gamme. Sa sécurité sera également améliorée et nous pourrions également voir une meilleure autonomie de la batterie sur les appareils portables.

Destiné davantage aux utilisateurs occasionnels et éventuellement construit en tant que successeur de Windows 10 S, Polaris sera probablement plus facile à gérer, grâce à une simplification des paramètres. Une nouvelle version UWP de l’explorateur des fichiers Windows, devrait faciliter la navigation pour ceux qui n’ont pas été utilisés Windows. De même, l’application Settings remplacera la plupart des fonctions typiques du panneau de configuration, rendant l’accès à certaines fonctions de plus intuitif.

Que va-t-on perdre ?

Un élément majeur de toute cette rationalisation est la suppression de fonctionnalités, qui font partie de Windows pour plusieurs versions. Bien que ce soit génial pour les utilisateurs occasionnels, qui n’avaient pas besoin de fonctionnalités avancées de toute façon. Pour ceux qui connaissent mieux l’utilisation de Windows, il pourrait y avoir des absences notables de Windows Core OS et Windows Polaris spécifiquement.

L’explorateur de fichiers traditionnel et le panneau de contrôle pourraient être juste la pointe de l’iceberg. Certaines applications comme Paint et Notepad de Microsoft, pourraient être perdues à côté de certains éléments, comme le support du fax. Il est même question de supprimer les fonctionnalités de l’application Win32, ce qui fait que tout ce qui n’est pas construit à l’aide de l’UWP de Microsoft ne fonctionnerait pas.

Bien qu’il semble improbable que Microsoft supprime complètement ces fonctionnalités, la virtualisation et la diffusion dans le Cloud, pourraient permettre aux anciennes applications de fonctionner sur Polaris. Il y a des avantages évidents pour ce type d’écosystème et Android et iOS ont exploité leurs propres marchés d’applications avec succès pendant des années, mais ce n’est pas une caractéristique de Polaris qui plaira à tout le monde.

Comment l’obtenir ?

Pour l’instant, Polaris est un projet de développement interne chez Microsoft, sans aucun élément officiel. Bien qu’il y ait eu quelques rumeurs selon lesquelles, il pourrait voir le jour en 2019 – ce qui est loin d’être certain.

Si Polaris fait son apparition à un moment donné dans le futur, il ne sera pas forcé à personne de l’installer. De plus, il pourrait fonctionner aux côtés des systèmes Windows 10 traditionnels, plutôt que de le remplacer entièrement. Polaris serait quelque chose que les fabricants pourraient offrir pour les systèmes d’entrée de gamme, ou comme une option personnalisable pour les consommateurs. Certains segments de marché ayant des besoins spécifiques, tels que l’éducation et l’entreprise, ou des utilisateurs spécifiques.

En raison de la façon dont Polaris serait conçu à partir d’un nouvel écosystème Windows de base, il serait peu probable qu’il y ait un chemin de mise à niveau vers Windows 10 tel qu’il existe actuellement. Cette séparation pourrait plaire aux utilisateurs de Windows qui veulent le contrôle total offert par un système d’exploitation Windows plus traditionnel, mais il serait intéressant de voir comment ces effets se répercuteront sur l’ensemble de l’écosystème Windows.

Les éditions existantes de Windows 10 ont pris des années pour dépasser les installations de Windows 7. Polaris pourrait prendre beaucoup plus de temps avant d’être adopté, car même de nouveaux appareils pourraient ne pas le supporter avant plusieurs années. Il n’y a que le temps qui nous dira, si Polaris sera une réussite ou s’il échouera. En attendant, les utilisateurs de Windows, doivent se contenter des versions existantes.

[via Digital Trends]