elon_musk

Elon Musk est l’un des entrepreneurs les plus connus en technologie. C’est un homme d’affaires dont les intérêts sont si diversifiés et innovantes, que certains l’ont comparé à Henry Ford. Musk a fait fortune en lançant un site appelé X.com qui allait fusionner avec PayPal, et depuis, il a investi dans une variété d’entreprises, dont certaines sont pour le moins peu orthodoxes. En février, sa compagnie aérospatiale, SpaceX, a lancé la fusée la plus puissante jamais construite; la Falcon Heavy. Bien qu’il soit manifestement brillant, elle garde une petite place pour s’amuser, il a donc chargé sa fusée avec une Tesla Roadster et un mannequin à son bord, tout en faisait jouer la chanson Space Oddity de David Bowie – mais croyez-le ou non, ce n’est que la pointe de l’iceberg. Voici quelques-uns de ses projets.

1. L’Hyperloop

hyperloop_2018

À mesure que les émissions de carbone augmentent tous les jours, et menacent notre environnement, des modes de transport plus récents et plus propres sont essentiels. Musk a déjà fait des vagues dans l’industrie du transport avec ses Tesla, une société axée sur la construction de voitures électriques, mais si la Model S est une solution pratique aux problèmes de transport, elle est loin d’être la plus ambitieuse. Il s’est donné comme objectif de créer l’Hyperloop; un système de transport dans lequel les passagers traverseraient des tubes géants à des vitesses incroyablement élevées (peut-être plus de 1 200 kph). Des aimants propulseraient les wagons, tandis qu’un coussin d’air à l’intérieur les ferait glisser doucement, comme une rondelle de hockey sur de la glace. Voici un prototype d’un wagon qui serait utilisé dans l’Hyperloop:

Hyperloop-Capsule-TA

Des sociétés comme Hyperloop One et Hyperloop Transportation ont été créé, lesquels ont repoussé les limites de la technologie.

2. Une constellation de satellites

satellite_internet_musk

Bien qu’il nous semble qu’internet soit partout, il y a toujours un pourcentage notable de la population mondiale qui ne l’utilise pas, et dans de nombreux endroits avec un service terriblement lent. SpaceX, la société de Musk – la même qui à construite des fusées pour transporter un humain vers Mars – a jeté les bases d’un réseau mondial à large bande, fourni par une constellation de satellites. Le plan (que la société a appelé dans un dépôt de marque sous le nom « Starlink ») nécessite un investissement lourd. Pour atteindre ses objectifs, l’entreprise devra lancer 4 425 satellites en orbite basse – ce qui est un objectif encore jamais vu, étant donné qu’il n’y avait que 1 381 satellites opérationnels en orbite en 2017, selon World Atlas.

3. The Boring Company

1_-boring-company-flamethrower_2018

Les entreprises vendent des marchandises tout le temps, mais Musk a trouvé une façon unique de faire connaître The Boring Company, son entreprise dédiée à creuser des réseaux de tunnels pour étendre le transport en commun. Après avoir vendu des chapeaux (comme une entreprise normale le ferait), Musk s’est étendu aux lance-flammes. Ses appareils se vendent très bien, avec plus de 20 000 pré-ventes.

Les lance-flammes ont attiré beaucoup d’attention et de controverses – peut-être trop. Ce n’est ni le premier lance-flammes disponible sur le marché, ni celui des militaires, comme le souligne Ars Technica. Les lance-flammes militaires ont tendance à utiliser du carburant liquide qui s’accroche aux objets, tandis que le dispositif The Boring Company semble utiliser un réservoir de propane, ce qui en fait essentiellement un gros chalumeau.

4. Neuralink

google-deepmind-artificial-intelligence

S’il y a un thème courant dans le travail de Musk, c’est que l’humanité a besoin de développer de nouvelles technologies pour survivre à des événements potentiellement cataclysmiques. Coloniser Mars apportera une assurance à l’humanité en cas d’apocalypse sur Terre, et Neuralink est la solution proposée par Musk au problème de l’intelligence artificielle: plus précisément, cette IA pourrait remplacer ou même éradiquer l’humanité. L’idée derrière Neuralink est que, plutôt que d’accepter le règne des machines sur les humains, l’humanité devrait fusionner avec elles.

Ce n’est pas une idée si folle. Les gens intègrent déjà des appareils comme des stimulateurs cardiaques dans leur corps à des fins médicales. Même quelque chose d’aussi simple qu’une paire de lunettes est une construction artificielle utilisée pour améliorer les fonctions du corps. L’objectif de Neuralink est de construire des interfaces neurales avancées, permettant aux gens d’améliorer leur puissance cérébrale et peut-être même d’interagir mentalement avec les machines. Devenir un cyborg sonne comme un meilleur sort que l’extinction totale.

5. OpenAI

cebit-2016-digital-technology-trade-fair-720x720

Fidèle à l’objectif de Musk d’empêcher une apocalypse de l’IA, il a fondé une organisation à but non lucratif appelée OpenAI, dédiée à l’étude de l’intelligence artificielle et à la mise en place de mesures pour que la technologie ne se retourne pas contre l’humanité. Fidèle à son nom, OpenAI s’engage à partager ses recherches avec le monde entier, afin que les chercheurs puissent coopérer pour faire en sorte que l’intelligence artificielle se développe selon des voies sûres pour la civilisation.

Cela peut paraître paradoxal au début; en recrutant certains des meilleurs chercheurs dans le domaine, et en permettant à leurs recherches de se répandre librement, OpenAI aide le développement de l’IA, ce qui pourrait accélérer l’apparition de programmes intelligents (et dangereux). L’idée est que, libre de la nécessité de faire des profits, OpenAI se concentrera sur les moyens de sécuriser l’IA, et que le partage de cette recherche avec le monde permettra à tous les participants de suivre le développement de l’IA. Jusqu’à présent, la réalisation la plus célèbre d’OpenAI est peut-être la démolition de joueurs professionnels de Dota 2, mais le projet a un grand potentiel pour le bien ou le mal. Voici la vidéo de ce jeu, dans lequel OpenAI a réussi à gagner :

crédit photo : (1) Mark Brake/Getty Images, (2) Hyperloop Transportation Technologies, (3) Nasa, (4) Google DeepMind, (5) Sean Gallup/Getty Images