pile_cardiaque_2018

Les anguilles peuvent un jour vous aider à rester en vie. Des chercheurs de l’Université de Fribourg en Suisse ont créé une batterie d’anguilles électriques douces qui pourrait un jour alimenter les pacemakers et autres implants médicaux.

« Nous avons développé une source d’énergie douce qui utilise des compartiments de différentes concentrations de sel pour générer de l’électricité grâce à un principe appelé électrodialyse inverse », a déclaré Anirvan Guha, l’un des principaux chercheurs du projet. « Nous avons montré que nous pouvons utiliser ce système pour générer 110 volts à partir de sel et d’eau sur une feuille de la taille d’un morceau normal de papier d’imprimante. »

Les piles en forme de feuille sont fabriquées à partir d’hydrogels, lesquels sont souples, flexibles et potentiellement biocompatibles – ce qui n’est pas exactement le cas dans les piles à combustible lithium-ion. Guha a déclaré que le laboratoire dans lequel il travaille s’intéresse depuis longtemps à l’utilisation de gradients de concentration d’ions pour effectuer des tâches ou produire de l’énergie. « À cet égard, la pile d’anguilles électriques est un excellent système, car il permet de générer d’immenses quantités d’énergie électrique uniquement à partir des gradients d’ions présents dans son corps », a-t-il dit. « Nous avons donc cherché à comprendre comment l’anguille produit une telle quantité d’électricité, ce qui nous a finalement guidé pour la conception de notre système. »

Les ions dans la batterie produisent de la puissance (à peu près la quantité équivalente fournie par les douilles murales) à travers le frottement entre les couches de gel. Bien que le dispositif qui en résulte ne ressemble pas physiquement à une anguille électrique, le matériau ressemble aux couches de peau d’anguille électrique qui produit de l’électricité, d’où son nom.

« L’un des principaux défis pour faire de cette découverte une réalité, en matière d’intégration dans les stimulateurs cardiaques, est d’améliorer la génération actuelle du système à un point où il pourrait être utilisé pour alimenter ces types d’appareils », a déclaré Guha.

Un article décrivant cette découverte, intitulé «Une source d’énergie douce inspirée des anguilles électriques à partir d’hydrogels empilés», a récemment été publié dans la revue Nature.