clavier_ordinateur_sexe_utilisateur_2018

Votre webcam peut reconnaître votre visage, mais votre clavier peut identifier si vous êtes un homme ou une femme. En effet, des modèles informatiques peuvent prédire avec une précision de 95,6% si un homme ou une femme est en train d’écrire avec un clavier.

Pour effectuer cette recherche, des ingénieurs informaticiens ont installé un logiciel d’enregistrement des frappes sur les ordinateurs personnels de 75 bénévoles – 36 hommes et 39 femmes – qu’ils ont surveillés pendant 10 mois. Les chercheurs ont ensuite utilisé un programme qu’ils ont créé, appelé « ISqueezeU », pour calculer l’utilité relative des différentes fonctions de typage pour déterminer les caractéristiques de genre, comme le temps entre deux frappes, ou le temps pendant lequel une touche est enfoncée.

Quelques caractéristiques se sont distinguées comme étant plus utiles que d’autres. Par exemple, le temps moyen entre l’appui sur la touche « N » et l’appui sur la touche « O » était le plus utile, suivi du temps moyen entre l’appui sur les touches « M » et « O ». Le programme n’est pas capable de spécifier si un homme ou une femme tape ces touches plus vite ou plus souvent – seulement qu’il y a une différence.

Les chercheurs ont ensuite testé les résultats de leur programme en utilisant cinq modèles d’apprentissage automatique, qui sont des programmes informatiques basés sur ce qu’ils « apprennent » à partir des données existantes.

Les cinq modèles ont été en mesure de prédire avec précision le sexe dans plus de 78% des cas. Le modèle le plus performant étant précis à plus de 95%, rapportent ces ingénieurs dans Digital Investigation. L’équipe propose l’utilisation de la dynamique des frappes comme moyen économique et non intrusif d’identifier le sexe des utilisateurs d’ordinateurs dans les enquêtes criminelles, comme dans les cas du cyberharcèlement ou le vol d’identité.

Les chercheurs prévoient d’élargir leur collecte de données avec plus de bénévoles, afin de vérifier si l’intégration d’autres variables, telles que le niveau de scolarité ou d’éducation, peut avoir un impact sur la précision de leur modèle informatique.

crédit photo : Sabri Tuzcu

[via Science]