gestes_communication_primates_recherche

Vous voulez dire « Bonjour », mais ne connaissez pas la langue locale? Essayez d’agiter votre main. De tels gestes chez les humains, sont également étonnamment similaires chez les bonobos, mais également chez les chimpanzés; deux races de primates qui sont nos plus proches parents. En effet, une nouvelle étude a identifié de nombreux gestes qui signifient la même chose pour les deux espèces. Cela suggère que ces signaux ont des fondements biologiques et pourraient provenir de notre dernier ancêtre commun à ces races.

Les gestes souvent utilisés pour attirer l’attention ou demander ou quelque chose, ne sont pas techniquement des langues, ils n’ont pas de règles linguistiques et grammaticales, mais les gestes ont encore un sens: parmi les chimpanzés, par exemple, les scientifiques ont découvert que plusieurs de leurs gestes sont utilisés pour obtenir des réponses d’autres chimpanzés.

Ces chercheurs ont trouvé quelque chose de semblable chez les bonobos, ces grands singes étroitement apparentés aux chimpanzés. Pour comprendre comment ils communiquaient, les scientifiques ont commencé par filmer et analyser des vidéos de bonobos sauvages en Ouganda. Quand un bonobo a fait un certain geste qui lui a apporté une réponse cohérente et satisfaisante, il a été ajouté à la liste des gestes.

Par exemple, lorsqu’un bonobo en a regardé un autre en se grattant bruyamment un bras, le second a souvent répondu en toilettant ce dernier. Parce que le premier bonobo était presque toujours satisfait de cette réponse, les chercheurs ont conclu qu’une «grande et forte éraflure» est une demande de toilettage.

Les scientifiques ont ensuite comparé les gestes des bonobos à ceux des chimpanzés, et ont découvert que leurs répertoires se chevauchaient d’environ 90%, soit beaucoup plus « que nous nous serions attendus du hasard », nous explique l’auteur principal ce cette étude. Voici des exemples de gestes communs et partagés par les deux espèces de primates :

Glossaire

3

Les gestes similaires avec des significations similaires font probablement partie d’un «vieux répertoire biologiquement acquis.», nous explique Graham, dont l’équipe a rapporté ces découvertes le 27 janvier 2018 dans PLOS Biology. Il est probable que les humains partagent ces gestes, car beaucoup de gens semblent comprendre facilement ce que certains animaux désirent.

Mais certains gestes sont clairement appris ou altérés, et non simplement innés, comme Shiba, un mâle bonobo, qui a gesticulé en repoussant simultanément sa poitrine. Il semble le faire pour souligner sa demande à un autre bonobo – et cela fonctionne.

Parce qu’un pourcentage élevé des gestes et des significations sont partagés par les bonobos et les chimpanzés, les chercheurs suggèrent que les mêmes gestes avec les mêmes significations peuvent avoir été utilisés par nos lointains ancêtres. Selon ces scientifiques, ces gestes sont biologiquement intégrés à nos gênes. Alternativement, les singes auraient pu développer ces gestes et leurs significations, indépendamment de leurs acquis biologiques, mais ces chercheurs considèrent que c’est un scénario «improbable».

Selon Richard Moore, chercheur en sciences cognitives à l’université Humboldt de Berlin, l’étude peut soulever plus de questions que de réponses. L’analyse de ces «gestes largement catégorisés» qui seraient «potentiellement compréhensibles entre les deux espèces» ne démontre pas que les bonobos et les chimpanzés comprennent réellement chacun d’eux.

De plus, l’étude n’inclut pas certains petits détails, mais importants, qui pourraient différer entre les gestes ou la vocalisation des deux espèces qu’ils pourraient ajouter en faisant des gestes et qui rendraient plus difficiles pour un bonobo d’interpréter correctement les gestes d’un chimpanzé ou vice-versa. Moore nous explique en terminant, « ces données sont intéressantes et un bon point de départ pour de futures recherches. »

[via Science]