Microsoft-Surface-Book-The-Future-of-Laptops-2018

Une récente demande de brevet déposée par Microsoft révèle que l’entreprise souhaite fabriquer un dispositif informatique de type ordinateur portable composé d’un écran polyvalent, tactile et flexible. Cet écran serait essentiellement divisé en trois sections: le contenu situé en haut de la page, une section «transition» au «bend» qui affiche une barre des tâches et une troisième section affichant un clavier virtuel. Des capteurs intégrés déterminent l’écran que vous utilisez pour afficher le contenu.

Un brevet de Microsoft

Voici un des dessins du brevet :

microsoft_brevet_laptop_2018

Selon ce brevet, cet ordinateur est doté d’une charnière et de tiges octogonales s’étendant le long de l’axe Y. Cette conception permet à l’appareil de se plier dans les deux sens, les écrans se faisant face dans une position « fermée », ou avec les écrans orientés vers l’extérieur dans une configuration improvisée de type tablette. Des tiges hexagonales ou cylindriques pourraient également fonctionner, selon ce brevet.

Sur un plan plus technique, ce dispositif se composerait d’une couverture transparente, d’une couche tactile en dessous, de l’unité d’affichage flexible, et d’une fine « coque » reliant ces composants à la charnière. Cette coque peut être constituée de plastique, de verre, de céramique, de fibres, de métaux ou de toute combinaison de ces matériaux, tant que la zone charnière reste flexible.

Ce qui sera intéressant, c’est comment Microsoft prévoit d’intégrer le matériel informatique dans son appareil flexible. La liste comprend un processeur, une puce graphique (si elle n’est pas intégrée au CPU), un système de mémoires, le stockage non amovible, la connectivité sans fil, etc. De plus, la couche tactile sur l’écran, offre suffisamment d’espace pour refroidir passivement le matériel interne.

Les diagrammes montrent seulement deux composants externes: l’un situé sur le côté supérieur gauche de l’appareil et l’autre sur le côté gauche de la charnière. Ces deux zones intègrent un bouton d’alimentation, un bouton pour ajuster le volume, un port d’accueil, une prise casque, un port USB, une sortie HDMI, etc. Cela dit, le dispositif aura probablement plus de composants externes que ceux indiqués dans le brevet.

Microsoft estime que cette conception est une approche plus naturelle de l’informatique que votre ordinateur portable standard ou périphérique 2-en-1. Par exemple, vous pouvez facilement prendre des notes manuscrites en utilisant la partie inférieure de l’écran tout en regardant un cours en ligne dans la partie supérieure. À l’heure actuelle, les clients doivent basculer entre les appareils ou les écrans pour accomplir des tâches « routinière ».

De plus, les dispositifs d’affichage souples peuvent avoir des problèmes de distorsion visuelle apparaissant sur l’écran après que le dispositif ait été plié une ou plusieurs fois. Le processus de cintrage du dispositif d’affichage peut temporairement ou définitivement endommager certains pixels, altérant localement l’image pour la couleur ou l’intensité. Cela crée des défis dans la conception de fabrication d’un dispositif d’affichage flexible.

Toutefois la conception de Microsoft, comme on le voit dans le brevet, pourrait réduire ces dommages de pixel basés sur la flexion en s’appuyant sur une couverture protectrice et une base protectrice. Si ce brevet se concrétise en véritable produit, Microsoft aurait plusieurs années d’avance sur ses concurrents, car ce serait le premier ordinateur portable pouvant s’adapter à presque toutes les sortes d’utilisations.

source : Microsoft