algorithmes_ mobilité_2018

Les humains ne regardent pas tous et ne marchent pas tous de la même façon. Par exemple, nous pouvons changer de poids et de style pour nous adapté à la marche ou la course. Cette adaptabilité est un problème pour les chercheurs qui veulent concevoir des appareils fonctionnels pour les personnes ayant des problèmes de mobilité. C’est ce qui a poussé une équipe d’Harvard à élaborer un nouvel algorithme permettant de déterminer les besoins de chacun des porteurs après seulement vingt minutes d’analyse.

Imaginons que vous ayez de la difficulté à marcher et que vous ayez besoin d’un exosquelette souple pour vous donner un petit coup de pouce lors de vos déplacements. C’est l’équipement que l’équipe du Harvard Biodesign Lab a construit; une paire de pantalons qui peut fournir l’aide appropriée au bon moment. Mais pour s’assurer que l’équipement fonctionne correctement, il faut passer par un processus long et compliqué, et c’est là que cet algorithme entre en jeu.

En utilisant ce nouvel algorithme, l’équipe peut examiner une variété de signaux au-delà de la façon dont une personne marche, comme son rythme respiratoire et ses états psychologiques. Après la courte période d’installation, l’équipe affirme que le système peut réduire l’énergie du métabolisme – l’énergie que vous utilisez lorsque vous marchez – de plus de 17%. Ils espèrent que ces connaissances permettront de créer de meilleurs exosquelettes souples pour les personnes ayant des problèmes de mobilité, en les aidant à se déplacer sans avoir à faire trop d’efforts physiques.

Source: Harvard