drone_2018

Google n’est plus la petite en entreprise qu’elle était. Fondée au départ par Larry Page et Sergueï Brin, afin d’offrir le meilleur moteur de recherche pour internet, elle compterait aujourd’hui environ 50 000 employés et s’implique depuis plusieurs années dans toutes sortes de projets.

Maintenant, selon des sources venant de Gizmodo, certains membres du personnel de Google étaient « indignés » d’apprendre que la société contribuait à la technologie de l’IA pour améliorer les drones de l’Armée américaine. D’autres ont déclaré que cela suscitait des questions éthiques quant à l’apprentissage automatique qui propulse ces appareils. Cela n’implique pas de robots tueurs, mais cela peut être « inconfortablement » proche pour certains.

Un informateur de The Verge a ajouté que Google aidait les militaires à configurer TensorFlow pour éventuellement l’utiliser, bien qu’il ne soit pas clair si cela concerne le développement ou juste le processus de configuration de base.

Le département de la Défense des États-Unis a refusé de commenter si Google était son seul partenaire dans le projet Maven. Cependant, il n’est pas surprenant que Google y soit impliqué; alors que de nombreuses initiatives militaires mettent des années à se mettre en place, le projet Maven devait être fonctionnel dans les six mois, parce qu’il devait été utilisé pour la première fois contre l’État islamique en décembre 2017.

Cela n’a pas laissé beaucoup de temps à l’armée, et une combinaison d’aide privée et militaire a été nécessaire pour aider à atteindre cet ambitieux objectif. Qu’on le veuille ou non, un partenariat sur l’AI privé-public avec l’armée était plus une question de «quand» que de «si».

[Via: The Verge]

Source: Gizmodo