kepler_2018

Kepler, le vaisseau spatial de la NASA a été en orbite pendant neuf ans et il a largement dépassé sa mission initiale de 3,5 ans et a identifié plus de 4 500 exoplanètes et planètes potentiellement semblables. La NASA a révélé que le vaisseau spatial est à sa fin de vie, car Kepler sera à court de carburant dans les prochains mois et sera bientôt mort dans l’espace.

Six ans

Kepler a été conçu à l’origine pour être lancé avec un réservoir de carburant partiellement rempli, ce qui lui permettrait de fonctionner pendant un maximum de six ans. Cependant, quand les ingénieurs l’ont pesé avant de l’envoyer dans l’espace, ils ont trouvé qu’il était en fait en dessous du seuil de ce poids. Ils ont ensuite procédé au remplissage complet du réservoir de carburant, ce qui a permis à l’engin spatial de fonctionner plus longtemps.

Parce que Kepler est en orbite autour du Soleil (ce qui était nécessaire pour la chasse des exoplanètes), il ne peut pas être ravitaillé. Alors que l’engin est équipé de panneaux solaires, ceux-ci alimentent uniquement l’électronique de Kepler.

Ses propulseurs, qui l’aident à le maintenir dans la bonne orientation, lui permettant de manœuvrer et d’orienter ses émetteurs pour transmettre ses données à la Terre, sont alimentés par le carburant. Une fois le carburant sur le vaisseau spatial sera épuisé, la NASA fermera les communications, et Kepler deviendra juste un autre débris spatial.

Son successeur

Cependant le successeur de Kepler, TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite), devrait être lancé le 16 avril 2018. Il poursuivra le travail de son prédécesseur en recherchant des exoplanètes à ajouter à nos bases de données.

Source: NASA (1), NASA (2)