tempête_solaire_GPS_voiture_autonome_2018

Les voitures sans conducteur de demain peuvent être programmées pour affronter des conditions hivernales rigoureuses, des piétons inattentifs, ou même des oiseaux, mais le plus grand danger pourrait venir d’une tempête solaire, qui détruirait la communication GPS et transformerait les routes en parkings géants.

Données satellitaires

Selon un rapport de Bloomberg, les météorologues spatiaux préviennent que le fait de trop compter sur les données satellitaires pourrait causer des problèmes de conduite aux véhicules autonomes en cas de perturbation solaire. Nous ne remarquons généralement pas ces tempêtes solaires, autrement que par des aurores colorées dans le ciel, car les particules chargées entrent en collision avec la haute atmosphère, mais si elles sont trop fortes, elles peuvent perturber les communications.

Les tempêtes solaires, comme les ouragans, sont évaluées sur une échelle d’un à cinq, et la NOAA publie régulièrement des alertes sur la «météo spatiale» qui comprend l’activité solaire. Scott McIntosh du Centre national de recherche atmosphérique affirme que les prévisions météorologiques spatiales peuvent devenir aussi importantes que les prévisions météorologiques terrestres.

« Il y a beaucoup de choses à ce sujet, d’un point de vue actuariel », nous explique-t-il. « Tout ce qu’il va falloir avant que les gens se rendre compte de l’importance des prévisions météorologiques spatiales, sera lorsque des accidents commenceront à être de plus en plus fréquents. »

Les satellites de prévisions

La NASA dispose de deux satellites STEREO (Solar Terrestrial Relations Observatory) surveillant l’activité solaire, et la United States Air Force a lancé le satellite C / NOFS (système de prévision des interruptions de communication / navigation) qui permettent de prévoir les perturbations des systèmes de communication et de navigation.

Heureusement, nous semblons être dans une accalmie de l’activité solaire. Les éruptions suivent généralement un cycle de 11 ans, qui a atteint son sommet en 2014. Mais les ingénieurs de voitures et de camions automatisés devront quand même prendre des mesures pour faire face à des perturbations de la météo spatiale. Par exemple, certains systèmes d’auto-conduite comprennent des données à bord telles que des cartes régionales qui permettraient aux voitures, de ne pas s’immobiliser lors d’une tempête solaire de grande envergure.

Un scénario catastrophique

Danny Shapiro de Nvidea nous explique qu’il y a suffisamment de redondance dans les systèmes de navigation autonomes, que les craintes d’un scénario catastrophique causé par l’activité solaire sont exagérées. À tout le moins, les voitures se tiendraient sur le bord de la route et s’arrêteraient, car heureusement la plupart des voitures sans conducteur, ne dépendent pas trop des données GPS lors de la navigation à travers les villes.

« Avec des mesures très détaillées comme les changements de routes et les pistes cyclables, vous n’avez pas le temps de prendre toutes ces données et de les envoyer vers un satellite et attendre qu’elles reviennent vers vous par un système GPS », a déclaré Shapiro. « Vous utilisez un satellite lorsque vous en avez vraiment besoin. »

Toutefois pour de longs parcours, les données GPS sont très utiles et si des tempêtes solaires viennent perturber les communications, cela pourrait s’avérer peut-être pas catastrophique, mais très dangereux pour les passagers.

[via Digital Trends]