détecteur_alimentation_2018

Les capteurs sans fil sont omniprésents, fournissant un flux constant d’informations sur tout ce qui touche à notre activité physique et aux changements qui se produisent en nous. Maintenant, les scientifiques ont développé une forme minuscule de capteur qui collecte des données, lesquelles sont destinées à être analysé dans un domaine qui jusqu’à présent était délaissé: il s’agit de nos dents.

Un minuscule capteur

Ce dispositif de 2 millimètres par 2 millimètres (photo) est constitué d’un film de polymères qui détecte les produits chimiques dans son environnement. Pris en sandwich entre deux anneaux en or qui agissent comme des antennes. Ce capteur peut transmettre des informations sur ce qui se passe – ou sur ce qui est en train d’être mâché – dans votre bouche à un appareil numérique, tel qu’un smartphone.

Le type de composé détecté par la couche interne, par exemple le sel ou l’éthanol, détermine le spectre et l’intensité des ondes radiofréquences transmises par le capteur. Parce que ce dispositif utilise les signaux radiofréquences ambiantes, qui sont déjà autour de nous, il n’a pas besoin d’une alimentation électrique externe.

Très efficace

Les chercheurs ont testé leur invention sur des personnes qui boivent de l’alcool, se gargarisent un rince-bouche ou mangent de la soupe. Dans chacun des cas, le capteur a pu détecter ce que la personne consommait, en prélevant des nutriments, rapporte ces chercheurs dans Advanced Materials.

Ce type de dispositif pourrait aider les chercheurs en soins de santé à établir des liens entre l’apport alimentaire et la santé et, à long terme, permettre à ces chercheurs de suivre la façon dont un patient s’alimente, et ainsi découvrir la cause de ses problèmes de santé.

[via Science]