tesla_rumeurs_2018

John Thompson, directeur des investissements de Vilas Capital Management, a écrit dans une note aux investisseurs que « Tesla est sans aucun doute au bord de la faillite ». Même si les investisseurs de Tesla ont approuvé mercredi le plus important plan de rémunération d’Elon Musk, la société aurait subi des pertes d’exploitation de près de 5 milliards de dollars.

La valeur de Tesla

Ce nouveau plan maintient Musk comme PDG de Tesla jusqu’en 2028, et lui permet d’obtenir jusqu’à 50 milliards de dollars en actions d’options d’achat, qui seront acquises par tranches si les objectifs financiers sont atteints. Bien que la valeur marchande actuelle de Tesla soit estimée à 53 milliards de dollars, l’entreprise doit s’atteindre à une capitalisation 650 milliards de dollars pour que Musk profite pleinement des avantages de son rang.

Bien que cette décision des actionnaires semble confirmer leur confiance en Musk et sa vision d’automobiles électriques, Vilas Capital parie contre Tesla, Thompson prévoyant que l’entreprise va s’écraser au cours des trois à six prochains mois en raison de problèmes de livraison du modèle 3 et de la baisse de la demande pour les modèles S et X. Thompson estime qu’il aura besoin d’environ 8 milliards de dollars dans les 18 prochains mois pour maintenir le fonctionnement de Tesla.

Le nouveau programme de compensation pour Musk encourage la croissance de la taille et de la valeur de l’entreprise, mais ne met pas l’accent sur la rentabilité.

« En réalité, Tesla vaut deux fois plus que Ford, mais Ford a construit 6 millions de voitures l’année dernière avec un bénéfice de 7,6 milliards de dollars, alors que Tesla a fait 100 000 voitures avec une perte de 2 milliards », a écrit Thompson. Puis il a rajouté : « Je n’ai jamais rien vu d’aussi absurde durant toute ma carrière. »

Tesla n’est pas en faillite 

Alors Tesla est-elle réellement en faillite ? Probablement pas, car ce que Thompson a écrit n’est que de la pure spéculation boursière comme il y en a tant aux États-Unis. Cela signifie en termes simples: que c’est une tentative pour Vilas Capital Management (qui est Société de gestion immobilière) d’obtenir une plus-value. Donc en résumé, ce que Thompson a écrit démontre qu’il ne comprend rien comment une entreprise comme Tesla peut fonctionner, puisque qu’il représente une Société de gestion immobilière.

Alors que ce gourou de la finance s’en tienne à ce qu’il connaît, plutôt que de propager des inepties ! Celui qui doit bien rigoler en ce moment c’est Musk, qui pourrait fort probablement en montrer à Thompson; ce petit lanceur de fausses alertes. En réalité, avec une capitalisation boursière de 50 milliards de dollars, le modèle 3 transformera Tesla en une entreprise extrêmement rentable. Au final nous verrons bien qui avait raison.

[via Fortune]