station_spatiale_Tiangong_1_2018

La station spatiale chinoises Tiangong 1 – dont la taille est celle d’un autobus – est hors de contrôle et rentrera dans l’atmosphère de la Terre ce soir. Les agences spatiales du monde entier la surveilleront à mesure qu’elle se rapprochera de la terre, et les prévisions les plus récentes de la CNSA prédisent qu’elle commencera à se désagréger à 20h10 heure de l’Est (0010 GMT lundi, 2 avril).

Selon son orbite de départ, les débris de Tiangong 1 s’étaleront dans une zone de 43 degrés nord à 43 degrés sud, bien que les prévisions mises à jour excluent l’Amérique du Nord, l’Inde, l’Europe et l’Australie.

Des parties survivront

Jusqu’à 10 pour cent de la station spatiale pourraient survivre à la rentrée, mais sans détails sur sa construction, les analystes occidentaux ne peuvent pas dire quelle partie de l’engin spatial restera intact. « Pour faire une estimation raisonnable sur ce qui survivra, nous aurions besoin de savoir ce qu’il y a dedans », a déclaré Stijn Lemmens, de l’ESA. « Mais seulement la CNSA sait ce qu’il y a à bord de Tiangong-1, ou même de quoi elle est faite. »

Lancé en 2011 dans un effort de rivaliser avec les États-Unis et la Russie, le vaisseau spatial a été déclassé en 2016, et la Chine a notifié aux Nations Unies qu’elle allait probablement se désintégrer et tomber sur Terre en 2017 ou 2018. Bien que le plan initial prévoyait une rentrée contrôlée vers l’océan, ce laboratoire a mal fonctionné et Tiangong 1 a devenue incontrôlable depuis ce moment.

Il est peu probable que les restes du Tiangong-1 atterrissent dans une zone peuplée, la majeure partie de la Terre étant recouverte d’eau et de vastes étendues de terres inhabitées. Cependant, on s’attend à ce que des morceaux d’environ 30 kg fassent leur entrée à la surface de la planète.

Des débris dans votre ville

Que devrions-nous faire si des pièces de la station spatiale s’écrasaient dans votre quartier ? Ne vous en faites pas, nous explique The Aerospace Corporation: «Pour votre sécurité, ne touchez pas les débris que vous pourriez trouver au sol et n’inhalez pas de vapeurs.» Cela dit, vous devriez certainement informer Aerospace Corporation.

Initialement Tiangong-1 a servi de banc d’essai pour une variété de systèmes, tels que les systèmes de survie et a effectué une variété d’autres tâches pendant sa durée de vie de quatre ans et demi, soit deux ans de plus que prévu initialement.

Tiangong-1 a été remplacé par Tiangong-2. La nouvelle station hébergera deux astronautes chinois pendant un mois, avec d’autres tests sur les systèmes de survie et la «recherche scientifique». Un de ces tests est une horloge atomique, que les scientifiques veulent utiliser pour déterminer si les effets de la gravité augmentent la précision d’une telle machine.

La série des stations spatiales Tiangong, doit être suivie à l’horizon 2020 par une mise en orbite d’une station plus grande et plus lourde, comprenant trois modules de plus de 20 tonnes, qui sera mise en orbite par le nouveau lanceur Longue Marche 5.

Les premiers débris

Les premiers morceaux seraient déjà tombés dans la région de Maupiti :

source: Space