google_youtube_enfants_illégalement_2018

Une coalition de 23 groupes de défense des droits des enfants, des consommateurs et de la protection de la vie privée a déposé une plainte auprès de la Federal Trade Commission américaine alléguant que Google violait les lois sur la protection des enfants, en collectant des données personnelles.

La loi Coppa

Le groupe, qui comprend la Campagne pour une enfance sans commerce (CCFC) et 21 autres organisations, affirme que malgré ce qu’affirme YouTube qui serait une plate-forme destinée seulement pour les 13 ans et plus, ces groupes affirment que Google recueille des informations personnelles sur des enfants de moins de 13 ans tels que l’emplacement, les identifiants et les numéros de téléphone et une suite de différents sites et services sans avoir préalablement obtenu le consentement parental, lequel est requis par la loi Coppa américaine.

La coalition exhorte la FTC à enquêter et sanctionner Google pour ses présumées violations de la vie privée. «Pendant des années, Google a abdiqué à sa responsabilité envers les enfants et les familles en affirmant avec insistance que YouTube – un site rempli de dessins animés populaires et de comptines qui ne sont pas destinées aux enfants de moins de 13 ans», a déclaré Josh Golin, directeur exécutif de la FCMII. « Google profite énormément de cette pratique en diffusant des publicités aux enfants et doit se conformer à la Coppa. Il est temps que la FTC rende Google responsable de ses pratiques de collecte de données et de publicité illégales. »

YouTube Kids

Le groupe affirme que YouTube est la plate-forme en ligne la plus populaire pour les enfants aux États-Unis, car elle est utilisée par environ 80% des enfants âgés de six à 12 ans. Google a mis en ligne une application dédiée aux enfants appelée « YouTube Kids », conçue pour diffuser du contenu et des annonces adaptés aux enfants. Il a récemment pris des mesures pour embaucher des milliers de modérateurs afin d’examiner le contenu sur YouTube, après avoir largement interdit de diffuser du contenu violent et offensant, il doit réviser sa politique envers les jeunes enfants.

Mais la coalition explique que ce n’est pas suffisant. Jeff Chester du Center for Digital Democracy a déclaré: « Google a agi avec duplicité en affirmant faussement dans ses conditions de service que YouTube est seulement pour les personnes de 13 ans et plus, alors qu’il a délibérément attiré les jeunes dans un terrain de jeu numérique qui ne leur était pas destiné.

« Tout comme Facebook, Google a concentré ses ressources sur la génération de profits au lieu de protéger la vie privée. » Les plaignants affirment que les chaînes les plus populaires sur YouTube sont celles destinées aux enfants, notamment ChuChuTV Nursery Rhymes & Kids Songs avec 15,9 millions d’abonnés et plus de 10 milliards de vues vidéo et LittleBabyBum avec 14,6 millions d’abonnés et 14 milliards de vues. La coalition indique également que la plate-forme de publicité préférée de Google inclut une gamme de «parents et familles» dans laquelle les annonceurs les plus importants paient une prime pour placer leurs annonces.

La plainte de 59 pages de la FTC indique que «YouTube sait également que de nombreux enfants sont sur YouTube, comme en témoignent les divulgations de fournisseurs de contenu, les déclarations publiques des dirigeants de YouTube et la création de l’application YouTube Kids».

Katie McInnis, conseillère politique du Consumers Union, a déclaré: « YouTube sait que les enfants regardent du contenu sur leur site et a créé des chaînes de contenu qui leur sont spécialement destinées, mais sans obtenir le consentement parental requis avant de recueillir des informations à leur sujet.

Google et ses responsabilités

« Google a la responsabilité d’être conforme à la Coppa et de veiller à ce que les enfants puissent regarder en toute sécurité les programmes conçus et promus pour les enfants. Ces pratiques présentent de sérieuses préoccupations qui doivent être analysées par la FTC. » James P Steyer, directeur général de Common Sense, a déclaré: « Il est temps pour Google d’être plus transparent avec tous ces faits et de mettre en place de nouvelles politiques. Nous nous attendons à ce que Google travaille en étroite collaboration avec les défenseurs et communique aux parents des informations sur les contrôles parentaux, le contenu et les pratiques de collecte sur YouTube, afin que les parents puissent faire des choix éclairés sur le contenu auquel leurs enfants ont accès.

Un porte-parole de YouTube a déclaré: «Bien que nous n’ayons pas reçu la plainte officiellement, la protection des enfants et des familles a toujours été une priorité pour nous. Nous lirons la plainte à fond et évaluerons s’il y a des choses que nous pouvons faire pour nous améliorer. Parce que YouTube n’étant pas destiné aux enfants, nous avons considérablement investi dans la création de l’application YouTube Kids afin de proposer une alternative spécifiquement conçue pour les enfants.  »

Bien que le géant du cyberespace offre plusieurs excellents produits et services, tout cela démontre que Google est devenu trop puissant, et qu’il est temps qu’une concurrence solide et forte prenne part à ce débat sur la protection de la vie privée des gens qui utilisent ses services.

[via The Guardian]