mars_cratère_volcan_2018

Cette image de Mars Express de l’ESA montre une formation nommée Ismenia Patera sur la planète rouge. Son origine reste incertaine: une météorite a-t-elle percuté la surface ou pourrait-elle être les restes d’un supervolcan ? Ismenia Patera signifie «bol plat» en latin et se trouve dans la région Arabia Terra sur Mars. C’est une zone de transition entre les régions du nord et du sud de la planète – une partie particulièrement intrigante de la surface.

Deux partie distingues

La topographie de Mars est clairement divisée en deux parties: les basses terres du nord et les hautes terres du sud, ces dernières atteignant jusqu’à quelques kilomètres plus haut. Cette division est un sujet d’intérêt pour les scientifiques qui étudient la planète rouge. Des idées sur la manière dont cette fracture dramatique s’est formée suggèrent soit un impact massif, soit des impacts multiples, soit une tectonique ancienne des plaques telle comme sur la Terre, mais son origine demeure reste floue.

Ismenia Patera fait environ 75 km de large. Son centre est entouré d’un anneau de collines, de blocs et roches qui auraient été pojectés ans le cratère par des impacts plus proches. Le matériel projeté par ces événements a également créé de petites dépressions qui peuvent être vues dans Ismenia Patera. Des ravins et des canaux serpentent les bords du cratère, jusqu’au sol couvert de dépôts plats et glacés qui montrent des signes d’écoulement et de mouvement – ils s’apparentent probablement à des glaciers rocheux et riches en glace, qui se sont accumulés au fil du temps dans le froid. et le climat aride.

Ont-elles évolué depuis des millions d’années ?

Perspective_view_of_Ismenia_Patera_large

Cette autre image a été prise le 1er janvier par la caméra haute résolution de Mars Express, qui explore la planète rouge depuis 2003. En plus d’être très détaillée, elle permet de mieux comprendre de nombreux aspects inconnus de Mars – par exemple, comment les caractéristiques observées à sa surface se sont formées en premier, et comment elles ont évolué depuis des millions d’années. Ce sont des questions clés pour découvrir comment Ismenia Patera s’est formée.

Il y a deux principales idées pour expliquer sa formation. La première serait une météorite potentielle qui serait entrée en collision avec Mars. Des dépôts sédimentaires et de la glace ont ensuite coulé pour remplir le cratère jusqu’à ce qu’il s’effondre pour former le paysage fissuré et accidenté que l’on voit aujourd’hui. La deuxième idée suggère que, plutôt qu’un cratère, Ismenia Patera abritait autrefois un volcan qui a éclaté de manière catastrophique, jetant d’énormes quantités de magma dans son environnement.

Supervolcan ou cratère

Les volcans qui projettent de telles quantités de matériel en une seule éruption sont appelés supervolcans. Les scientifiques restent indécis de leur existence sur Mars, mais la planète abrite de nombreuses structures volcaniques massives et imposantes, dont le célèbre Olympus Mons – le plus grand volcan jamais découvert dans le système solaire.

Arabia Terra montre également des signes pouvant faire penser à l’emplacement d’une formation volcanique ancienne et qui serait resté longtemps inactive. De plus, certaines caractéristiques de surface observées dans Arabia Terra suggèrent une origine volcanique: par exemple, leurs formes irrégulières, leur faible relief topographique, leurs bords relativement élevés et le manque apparent de matériaux éjectés qui seraient généralement présents autour d’un cratère.

Cependant, certaines de ses caractéristiques et formes irrégulières pourraient également être présentes dans les cratères qui ont simplement évolué et interagi avec leur environnement de façon particulière au fil du temps. Plus de données sur l’intérieur et le sous-sol de Mars permettront d’approfondir notre compréhension et de faire la lumière sur des structures telles qu’Ismenia Patera, révélant davantage sur l’histoire complexe et fascinante de la planète Mars.

[via ESA]