exploration_drones_planète_mars_2018

Le rover Curiosity a fait sa part en explorerait Mars, mais maintenant la NASA recherche une nouvelle façon d’explorer la planète rouge, et pourrait bien l’avoir trouvée. Une équipe d’ingénieurs japonais et américains espère envoyer un essaim de drones inspirés par les abeilles, justement nommés « Marsbees ».

Les Marsbees

La NASA a accordé des financements innovants aux chercheurs dans le cadre de son programme «Innovative Advanced Concepts», qui sélectionne quelques idées conceptuelles pour l’exploration spatiale à chaque année. Les scientifiques espèrent qu’avec la bénédiction de la NASA, ils pourront créer un essaim de « robo-abeilles » pouvant explorer de manière autonome la planète Mars. Les Marsbees seraient encore dépendants d’un rover, qui servirait de centrale de commandement et de port de chargement. Le rover téléchargerait également les informations recueillies par les Marsbees, et aiderait à transmettre les informations vers la Terre.

Ces aux drones inspirés des abeilles, les scientifiques les décrivent comme des «ailes volantes robotisées d’une taille d’un bourdon avec des ailes de cigale.» Ces ailes disproportionnées, explique Fast Company, aideront les drones à compenser l’atmosphère beaucoup plus mince sur Mars que celle sur la Terre.

Plus efficace qu’un seul rover

Mais pourquoi les Marsbees seraient-elles meilleures que les rovers ? Selon les chercheurs, avoir un essaim de robots volants est beaucoup plus efficace qu’un simple rover. Si l’un de ces drones tombe de l’essaim, il y en aura beaucoup d’autres qui pourront compenser son absence. De même, chaque Marsbees peut parcourir la planète Mars indépendamment des autres drones, mais en cas de besoin, il pourrait adopter une approche d’équipe pour couvrir une plus grande partie de la planète. Les chercheurs croient également qu’ils seront en mesure de programmer les abeilles avec différents types de capteurs, et bien sûr, la capacité des Marsbees à voler permettra aux scientifiques d’avoir un nouveau point de vue de la surface de Mars.

Des prototypes 

Mais ne soyez pas trop excités par ce concept. À l’heure actuelle, il en est encore à l’étape du concept. L’équipe doit encore consolider la conception de l’aile et déterminer exactement comment ces abeilles voleront et quelle puissance elles auront besoin. Actuellement, les scientifiques testent leurs prototypes dans une chambre spéciale qui reflète la densité de l’air de l’atmosphère martienne. Dans les phases de test ultérieures, ils se pencheront également sur les capacités de manœuvrabilité, de décollage et d’atterrissage des Marsbees et établiront une mission potentielle.

[via Fast Company]