spacex_big_falcon_rocket_2018

SpaceX peut commencer à construire sa fusée « Big Falcon Rocket », maintenant qu’il a officiellement trouvé un endroit à Los Angeles. Le maire Eric Garcetti a annoncé sur Twitter que le géant de l’espace privé « commencera le développement de la production du Big Falcon Rocket au port de Los Angeles ». SpaceX a conçu ce monstre de 105 mètres de long pour transporter l’humanité vers la Lune et Mars. Il pourra transporter jusqu’à 50 000 kg de charge utile, tandis que la Falcon Heavy ne pourra transporter que 30 000 kg. « Ce véhicule tient la promesse d’emmener l’humanité plus profondément dans le cosmos que jamais auparavant », a-t-il ajouté, ainsi qu’une illustration de l’énorme vaisseau spatial interplanétaire de la compagnie.

SpaceX a signé un bail de 30 ans pour un site de 72 800 mètres carrés dans le port de Los Angeles à la fin mars 2018. Selon Ars Technica, il a déjà commencé à déplacer son matériel sur le site avec l’intention de construire une usine de fabrication « à la fine pointe de la technologie ». En raison de la taille de la BFR, l’entreprise a besoin d’une nouvelle usine distincte de son site de Hawthorne où elle construit ses Falcon 9 et ses « Heavy rockets. »

La présidente de SpaceX, Gwynne Shotwell, a déclaré dans un communiqué:

SpaceX a appelé le Port de Los Angeles aux opérations de récupération de la côte ouest depuis 2012. Le Port jouera un rôle de plus en plus important dans notre mission pour aider l’humanité à devenir multi planétaire alors que SpaceX commence la production de la fusée Big Falcon Rocket – notre fusée de prochaine génération et un système de vaisseau spatial capable de transporter l’équipage et la cargaison vers la Lune et Mars.

SpaceX construira la BFR non seulement pour les voyages dans l’espace lointain, mais aussi pour les voyages aériens extrêmement rapides d’un pays à l’autre. La compagnie croit que nous pouvons utiliser cette fusée pour voyager n’importe où sur Terre, d’un pays à un autre en une heure.

Mais avant que cela n’arrive, SpaceX devra passer des tests très précis et exigeants. Le chef de la compagnie, Elon Musk, veut que la première série de tests ait lieu en 2019, mais comme il l’a dit, ses échéanciers ont tendance à être un peu trop optimistes.

Source: Bloomberg