Stratobus_2018

Thales Alenia Space a pris une «participation minoritaire» dans le fabricant de dirigeables français Airstar Aerospace dans le but d’achever un prototype de son pseudo-satellite Stratobus d’ici 2020. L’investissement, que les entreprises ont refusé de quantifier, a été annoncé en 2017 au Salon du Bourget.

Thales Alenia Space a déclaré dans un communiqué de presse que son investissement dans Airstar permettra à l’entreprise de «résoudre certains obstacles technologiques de Stratobus» – le dirigeable autonome Thales Alenia Space s’est développé depuis 2015 pour fournir une plate-forme satellitaire à haute altitude, y compris l’observation de la Terre et les communications. L’entreprise vise à mettre en service des dirigeables Stratobus opérationnels en 2021.

Le PDG d’Airstar Aerospace, Romain Chabert, a déclaré dans un communiqué en juin 2017 que son entreprise développerait l’enveloppe conçue sur mesure de Stratobus, notamment son système d’amarrage, son système de régulation de pression et son empennage. «Nous utiliserons notre tissu le plus performant pour l’enveloppe de Stratobus, la plus légère et la plus résistante au monde, un tissu aussi mince qu’une feuille de papier, pouvant supporter des charges de plus de dix tonnes métriques», a déclaré Chabert.

Stratobus, qui opèrera à 20 km d’altitude, est classé par l’Union internationale des télécommunications comme une station HAPS ou High-Altitude Platform (plate-forme en haute altitude). Thales Alenia et Airbus, qui développe le système concurrent Zéphyr, ont tendance à qualifier le Stratobus de pseudo satellite.

source : Space News