radar_cobra_dane_2018

Sur une île froide et balayée par le vent, dans la chaîne isolée des Îles Aléoutiennes, se trouve l’un des plus grands radars jamais construits. À l’extrémité la plus éloignée de la frontière américaine, à 2 340 kilomètres à l’ouest d’Anchorage, en Alaska, se trouve la station aérienne Eareckson, qui abrite le nom de code radar Cobra Dane. Ce radar, orienté vers l’ouest en permanence, est une sentinelle silencieuse contre une attaque surprise par des missiles.

Cobra Dane a été construit en 1976 pour soutenir le Traité de limitation des armes stratégiques II, ou SALT II. La structure du radar géant est située à l’extrémité de l’île de Shemya, à 52.7373 ° N 174.0914 ° E, et est si grande qu’elle est facilement visible depuis l’espace. La structure elle-même fait 37 mètres de haut, avec son radar de 28 mètres de diamètre.

Le principal composant de Cobra Dane est un radar à balayage progressif à bande L fonctionnant dans les gammes 1175-1375 MHz. Ce radar en forme de dalle est composé de 34 768 éléments, dont 15 360 éléments rayonnants actifs, configurés selon un motif permettant une couverture radar de 136 degrés. Le résultat est un radar si puissant qu’il est capable de regarder un couloir de 2 000 kilomètres en Russie et dans l’ex-Union soviétique, en gardant un œil sur les lancements de missiles et de satellites.

Il peut détecter et suivre jusqu’à 120 cibles et conserver des données de suivi précises sur 20 d’entre elles. Cobra Dane fournit également des données de suivi au système de missiles anti-balistiques de la Défense des États-Unis, qui peut abattre un petit nombre de missiles balistiques intercontinentaux.

Le système radar a également un rôle de surveillance de l’espace, capable de recueillir des données sur les satellites et les «débris spatiaux» qui pourraient constituer un risque potentiel pour les vols spatiaux. Le système de radar géant peut également surveiller simultanément les missiles ennemis et la trace des débris spatiaux en orbite, et a une portée spatiale de 46 000 kilomètres. Cobra Dane peut stocker des données sur 12 000 objets spatiaux à la fois.

Le radar est géré par Eareckson Air Station, le seul établissement humain sur l’île de 12 kilomètres carrés. L’île est si proche de la Russie que, selon cette vidéo du Commandement aérien de la Force aérienne, les aviateurs peuvent vraiment voir le territoire russe par temps clair. Voici une vidéo d’atterrissage à Earekcson qui montre clairement à quel point il est très éloigné du reste du monde.

Voici une autre vidéo de l’île de Shemya qui est particulièrement bien si vous aimez les bandes sonores des films d’action des années 80 :

Toutefois nous savons pas combien à coûter cette installation militaire, mais elle pourrait très facilement se chiffrer à plusieurs millions d’euros. Ce qui en ferait le radar le plus cher au monde, car pour maintenir actif ce radar, il a besoin de militaires qui doivent être ravitaillés plusieurs fois par année.