laser_yeux_découverte_2018

Il faudra encore un certain temps avant que les scientifiques soient en mesure d’exploiter la vision laser de Superman, mais la technologie est maintenant plus proche que jamais grâce à une nouvelle découverte de l’Université de St Andrews. L’équipe a créé un laser à membrane ultra-mince utilisant des semi-conducteurs organiques, ce qui est pour la première fois compatible avec les exigences d’un fonctionnement dans l’œil humain.

Même si la membrane est super mince et flexible, elle est durable et conservera ses propriétés optiques même après plusieurs mois passés attachés à un autre objet, tel qu’un billet de banque ou une lentille de contact.

Le laser oculaire, qui a jusqu’ici été testé sur des yeux de vache, est capable d’identifier des lignes pointues sur un fond plat – les uns et les zéros d’un code à barres numérique – et pourrait être utilisé pour de nouvelles applications en sécurité, en biophotonique et en photomédecine.

Le professeur Malte Gather, membre de l’équipe, a déclaré: «Notre travail marque une nouvelle étape dans le développement du laser et montre en particulier comment il peut être utilisé dans des environnements souples et ductiles – qui est la capacité d’une matière à résister à l’étirement – que ce soit dans des capteurs portables ou comme authentification pour un compte d’une banque, qui pourrait remplacer à terme l’authentification par les empreintes digitales, ou tout simplement les signatures. »

Source: Nature.com
[via: Phys.org]