cocktail_virus_mauvaise_bactéries_2018

L’intoxication alimentaire est loin d’être une expérience amusante, et généralement tout ce que vous pouvez faire est d’attendre que cela se passe. Mais bientôt à la maison vous pourriez être en mesure de chasser un hamburger défraîchi, avec un « cocktail de virus » chargé de bactériophages, qui tueront l’envahisseur E. coli, sans nuire aux bonnes bactéries qui se trouvent dans votre intestin.

Bien sûr, les médecins peuvent prescrire des antibiotiques pour éliminer les mauvaises bactéries. Malheureusement, plusieurs médicaments ne font pas de distinction entre les bonnes et les mauvaises bactéries, ce qui peut nuire à votre flore intestinale – qui est un écosystème complexe de bactéries qui joue un rôle très important pour votre santé, sans oublier la résistance aux antibiotiques qui ne cesse d’augmenter.

Maintenant tout cela pourrait être résolu d’une façon assez particulière, en effet des chercheurs de l’Université de Copenhague ont entrepris de concevoir une approche plus ciblée. L’idée était d’utiliser des bactériophages qui traqueraient et tueraient des espèces spécifiques de mauvaises bactéries comme Escherichia coli – dont certaines souches peuvent être pathogènes, et provoquer des gastro-entérites.

L’équipe s’est intéressée à trois espèces de phages lytiques qui, ensemble, ont pu éliminer des centaines d’espèces différentes d’Escherichia coli. Un graphique généré par le programme « PhageSelector », montre quels phages sont efficaces :

graphique_virus_cocktail-2018

« Cette recherche montre que nous avons la possibilité de tuer des bactéries bien spécifiques, sans dommage pour la flore intestinale. », explique Dennis Sandris Nielsen, un auteur de l’étude.

Ces phages ont été distingués par des tests rigoureux dans un modèle de l’intestin grêle, que l’équipe a appelé la TSI. Pour rendre leur modèle aussi réaliste que possible, il contenait tous les fluides et enzymes qui seraient normalement présents l’intestin d’une personne en bonne santé. Ensuite, les chercheurs ont ajouté E. coli, avant d’envoyer leur cocktail de virus pour éradiquer cette bactérie. Voici un dessin montrant ce modèle d’intestin :

virus_cocktail_2018

« La nouveauté du modèle TSI est qu’il simule la présence du microbiote de l’intestin grêle, qui a été largement négligé dans d’autres modèles de l’intestin grêle », explique Tomasz Cieplak, un auteur de l’étude. « D’autres modèles existant sur le marché ne simulent que les processus purement biophysiques, tels que les sels biliaires et les enzymes digestives ou le pH, mais nous avons inclus cet aspect important de la physiologie intestinale humaine pour imiter plus étroitement l’intestin grêle humain. »

Ces résultats ont permis d’identifier les trois espèces de phages lytiques les plus efficaces pour tuer les mauvaises bactéries, tout en garantissant la survie des bonnes bactéries. Pour continuer à travailler sur ce traitement prometteur, les chercheurs prévoient de tester ce cocktail sur des souris et éventuellement des humains. Cette découverte a été publié dans Gut Microbes.

source : University of Copenhagen