interfaces_futur_2018

Il y a cinquante ans, l’informaticien pionnier Doug Engelbart présentait une série de nouvelles technologies époustouflantes dans une étonnante keynote appelée «La mère de toutes les démos»; démontrant la souris, l’interface utilisateur graphique, l’hypertexte, la vidéoconférence et plus encore. c’était l’équivalent d’un événement d’un « Apple moderne », dévoilant l’iPhone, l’iPad et l’iPod, le tout en même temps.

Un demi-siècle après cette démo d’Engelbart, nous comptons toujours sur plusieurs technologies informatiques qu’il a contribué à créer. Mais les moyens par lesquels nous interagissons avec les ordinateurs changent lentement mais sûrement. Alors posez votre souris et votre clavier, car voici sept nouvelles façons d’interagir avec les machines, qui remplaceront celles que nous utilisons, dans les décennies à venir.

1. La commande vocale

Nous allons commencé avec une évidence. Il y a quelques années, le contrôle vocal était incroyablement limité. Alors qu’il était assez décent pour la transcription de texte, et utile comme outil d’accessibilité pour les personnes ayant une déficience visuelle, mais peu de gens allaient volontairement abandonner leur souris pour parler à leur ordinateur.

Aujourd’hui, ce rêve de science-fiction est enfin devenu réalité. Aidé par des percées de l’intelligence artificielle, les haut-parleurs intelligents tels que Google Home et Amazon Echo; non seulement ils comprennent ce que nous disons, mais peuvent aussi nous comprendre. Les commandes vocales sont capables d’accélérer considérablement nos interactions avec les ordinateurs, ce qui signifie que nous n’avons plus besoin d’être physiquement en face d’eux pour les utiliser.

La technologie abaisse également la barrière à l’entrée, car demander à une machine d’exécuter une tâche, en utilisant des mots de tous les jours, est beaucoup plus simple que de demander aux gens d’apprendre différents systèmes d’exploitation et configurer des logicielles.

2. La détection des émotions

Si une machine peut faire ce que vous lui demandez ou qu’une machine peut prédire ce que vous voulez avant même que vous ayez à la lui demander. C’est là que la technologie de suivi des émotions pourrait aider à changer les choses. Bien qu’il s’agisse plutôt d’une façon d’améliorer les interfaces, plutôt qu’une interface en soi, la détection des émotions peut aider les utilisateurs à recevoir des suggestions pertinentes basées sur ce qu’ils ressentent à un moment précis.

Connaître le moment optimal pour travailler en fonction de vos niveaux de productivité. Analyser votre dactylographie pour déterminer votre humeur et utiliser les bonnes applications en conséquence. La détection des émotions aidera à faire tout cela. De plus une machine pourra s’adapter à votre humeur en fonction de vos réactions, comme réduire automatiquement le volume d’une vidéo que vous regardez sur Youtube, si vous êtes dérangé par ce que vous voyez ou par le contenu que vous n’apprécier pas.

3. La détection gestuelle

Nous utilisons déjà des gestes pour contrôler nos appareils, mais il y a tellement plus à faire dans ce domaine – comme les machines qui peuvent utiliser la technologie de reconnaissance d’image pour mieux reconnaître les mouvements de la main et du corps, même lorsque nous ne sommes pas physiquement en contact avec écran.

Des appareils comme le Kinect l’ont déjà exploré dans le domaine du jeu vidéo, mais des entreprises comme Apple l’ont aussi exploré pour des applications plus sérieuses et plus orientées sur la productivité.

Mise à part la reconnaissance d’image, les implants intégrés pourraient être une autre façon de nous laisser interagir avec des environnements intelligents en agitant tout simplement une de nos mains. Vous n’avez pas envie d’avoir une puce injectée dans votre corps? Alors peut-être qu’une technologie y ressemblant pourra faire la même chose.

4. Des surfaces tactiles intelligentes un peu partout

Des chercheurs de l’Université Carnegie-Mellon ont travaillé sur des façons de transformer n’importe quelle surface en interfaces tactiles intelligentes – des bureaux aux membres humains en passant par des murs entiers de votre maison. Pourquoi limiter vos interactions tactiles a une minuscule smartwatch, ou même une tablette, alors que pratiquement tout peut être rendu tactile et intelligent ?

En particulier lorsque la «maison intelligente» arrivera à maturité, cette technologie nous permettra de contrôler notre environnement avec des boutons virtuels. Les résultats seront la réalisation la plus complète de la déclaration de Mark Weiser, visionnaire en informatique, selon laquelle les technologies les plus utiles sont celles qui «se faufilent dans le tissu de la vie quotidienne jusqu’à en être indissociables».

5. Le pré-touché

Dans notre monde très occupé, qui a le temps de toucher à un écran tactile? Pratiquement personne. Heureusement, les fabricants de smartphones sont partout dans nos vies; de Samsung à Apple, ils étudient activement la détection pré-tactile. La technologie Air Gesture de Samsung est un exemple. Elle permet notamment de déverrouiller un écran, d’allumer et éteindre la lampe de poche, de contrôler le volume de son téléphone, d’activer et de désactiver le GPS, et plusieurs autres choses.

L’idée est de suivre vos doigts lorsqu’ils survolent un écran, puis de déclencher des interactions correspondantes. En matière de fonctionnalité, cela pourrait ressembler un peu comme la fonction 3D Touch d’Apple pour l’iPhone, avec des applications ou des fichiers capables d’offrir un avant-goût de ce qu’il y a dedans avant de les ouvrir, et sans avoir à toucher l’écran.

6. La réalité virtuelle et augmentée

La technologie de réalité virtuelle et augmentée ouvrent un tout nouveau monde sur les façons d’interfacer avec nos appareils électroniques. Vous voulez vous entourer d’écrans MacOS infinis pour certains multitâches ? Vous avez envie de concevoir des objets tridimensionnels dans le monde virtuel ? Vous rêvez d’être capable de comprendre la façon dont un appareil fonctionne simplement en le regardant ? La réalité virtuelle et augmentée rendront tout cela banal.

Ajoutez à cela des contrôleurs haptiques révolutionnaires pour rendre l’expérience virtuelle encore plus réaliste, et c’est l’une des options les plus excitantes de cette liste.

7. L’interface cerveau-machine

L’interface informatique ultime sera sûrement celle qui ne nous obligera pas à faire plus que de penser à une tâche et la faire exécuter immédiatement pour nous. Les interfaces cerveau-machine pourraient facilement accomplir certaines tâches pour nous, tout en nous permettant de puiser dans les dispositifs qui nous entourent pour accéder à une énorme quantité d’informations.

Des groupes comme le DARPA ont déjà étudié de telles interfaces, tandis que la technologie Neuralink proposée par Elon Musk prévoit de créer des implants cybernétiques destinés aux consommateurs qui nous transformeraient tous en cyborgs. Ces technologies nous permettraient par exemple d’augmenter la mémoire ou de contrôler d’autres machines.

Ce ne sont là que quelques exemples, qui dans le futur pourraient transformer nos vies. D’ailleurs plusieurs de ces technologies existent déjà ont sont en voie d’être commercialisées. Le futur s’annonce très passionnant pour tous ceux qui s’intéressent aux nouvelles technologies et à la science en général.

Le plus important est d’avoir l’esprit ouvert et accepter qu’un jour, toutes les choses que nous croyons comme parfaits et éternelles, changent et deviennent encore plus intelligentes.

source : Digital Trends