microsoft_acquisition_2018

Microsoft mise beaucoup sur l’intelligence artificielle. Dans son blog publié dimanche le 20 mai, le géant des technologies de Redmond, dans l’État de Washington, a annoncé l’acquisition de Semantic Machines, une société axée sur la conception d’appareils alimentés par l’intelligence artificielle.

« Leur travail consistera à utiliser la puissance de l’apprentissage automatique pour permettre aux utilisateurs de découvrir, accéder et interagir avec des informations et des services de manière beaucoup plus naturelle. », note Microsoft. Cette acquisition pourrait aider Cortana à prendre la relève dont elle a besoin, pour concurrencer d’autres appareils intelligents, comme Amazon Alexa et Google Assistant.

Comprendre le contexte

« Les chercheurs en IA ont fait de grands progrès ces dernières années, mais nous sommes encore au début de l’enseignement des ordinateurs pour comprendre entièrement le contexte de la communication humaine », a écrit David Ku, CVP et directeur de la technologie chez Microsoft. «La plupart des bots et des assistants intelligents actuellement sur le marché, répondent à des commandes et des requêtes simples, comme donner un rapport météo, jouer une chanson ou partager un message, mais ils ne sont pas capables de comprendre le sens ou poursuivre les conversations. Semantic Machines pourrait nous permettre d’être à l’avant-garde de ce changement ».

Semantic a déjà travaillé avec de grandes entreprises technologiques, menant au développement de la reconnaissance vocale automatique pour Siri d’Apple. En substance, Semantic utilisera l’apprentissage automatique pour fournir un contexte aux agents conversationnels, rendant le dialogue plus naturel et plus fluide.

Un centre d’excellence de l’I.A.

«Avec l’acquisition de Semantic Machines, nous allons établir un centre d’excellence de l’IA conversationnel à Berkeley pour faire avancer les limites de ce qui est possible dans les interfaces linguistiques», a écrit Ku. « Nous visons à offrir des expériences utilisateur plus puissantes, plus naturelles et plus productives, qui amèneront l’informatique conversationnelle à un nouveau niveau. Nous sommes ravis de travailler avec l’équipe de Semantic Machines et leur technologie. » Jusqu’à présent, aucun détail financier de l’acquisition n’a été divulgué.

Microsoft n’est en aucun cas la seule entreprise à tenter de faire des progrès en matière d’intelligence artificielle et de ses assistants intelligents. Amazon, par exemple, essaie de donner à Alexa une meilleure mémoire, alors que Google fait des bots tellement plus humains qu’ils sont pratiquement indiscernables des humains lors de conversations téléphoniques avec sa nouvelle offre « Duplex ».