satellites_nasa_2018

Les satellites d’observation de la Terre à bord de cette mission Falcon 9; GRACE-FO sont un projet commun entre la NASA et le Centre Allemand de Recherche en Géosciences. Ils remplaceront la mission initiale de GRACE, qui a pris fin en 2017, quinze ans après son début.

Ces deux satellites sont conçus pour fonctionner à l’unisson, en utilisant des signaux micro-ondes pour communiquer entre eux afin de surveiller le cycle de l’eau, les calottes glaciaires, la croûte terrestre et l’atmosphère, dans le but d’examiner de près les changements climatiques. La fusée Falcon 9 devrait décoller de la base aérienne de Vandenberg, en Californie, à 15 h 47 HE (12 h 47 HP). S’il y a des retards avant le lancement, il y aura une autre opportunité demain le 23 mai à 15h24 HE (12h42 HP). Vous pouvez regarder le lancement en direct ici :

Une façon d’utiliser les données de GRACE-FO est de tenter de gérer plus efficacement les ressources en eau de la Terre. « L’eau est essentielle à tous les aspects de la vie sur Terre – pour la santé, pour l’agriculture, pour le maintien de notre mode de vie », a déclaré Michael Watkins, directeur scientifique et directeur de GRACE-FO dans un communiqué. «Vous ne pouvez pas bien les gérer jusqu’à ce que vous puissiez les mesurer. Grace-FO fournira un moyen unique de mesurer l’eau dans plusieurs de ses phases, ce qui nous permettra de gérer les ressources en eau plus efficacement. »

Pourquoi SpaceX ?

La fusée Falcon9 est la plus efficace. Voici un tableau montrant les lancements selon les Agences :

lancements

Comment ça fonctionne ?

Les données brutes de GRACE-FO seront une série de mesures montrant à quelle distance les deux satellites sont les uns des autres. Les deux satellites se succéderont en orbite autour de la Terre, séparés par environ 220 km. Ils vont constamment envoyer des signaux micro-ondes les uns aux autres pour mesurer la distance entre eux.

Au fur et à mesure que la paire de satellites orbitera autour de la Terre, les zones de gravité légèrement plus forte (concentration de masse plus importante) affectent d’abord le satellite principal, le tirant loin du satellite de remorquage. Au fur et à mesure que les satellites évoluent dans l’espace, le satellite en fin de course est tiré vers le satellite principal lorsqu’il passe au-dessus de l’anomalie de gravité.

Ce changement de distance serait certainement imperceptible à nos yeux, mais le système de mesure hyperfréquence extrêmement précis sur GRACE-FO est conçu pour détecter de minuscules changements dans la distance entre les satellites. Un dispositif de mesure très précis, appelé accéléromètre, situé au centre de chaque satellite, mesure les accélérations non gravitationnelles (telles que celles dues à la traînée atmosphérique), de sorte que seules les accélérations soumises à la gravité sont prises en compte.

Les récepteurs du système mondial de localisation par satellite (GPS) déterminent la position exacte du satellite sur la Terre à moins d’un centimètre. Toutes ces informations provenant des satellites seront utilisées pour construire des cartes mensuelles du champ gravitationnel de la Terre, offrant des détails sur la façon dont la masse, dans la plupart des cas l’eau, se déplace autour de la planète. Cela permet à GRACE-FO de mesurer les changements dans les eaux profondes.

La mission GRACE-FO est prévue pour durer cinq ans, mais vu que les satellites originaux, GRACE, étaient programmés pour la même durée, il est probable que ce duo sera en orbite en prenant des mesures pendant une plus longue période de temps, ce qui permettra aux scientifiques d’affiner les mesures venant de ces satellites.

Source tableau : Quartz