solaire_2018

Les panneaux solaires sont la tendance de ces 10 dernières années. Néanmoins, l’installation de ces panneaux n’est pas forcément accessible à tout le monde. Les propriétaires se posent beaucoup de questions : au niveau du financement, des démarches à mener ou tout simplement au niveau de la toiture; est-elle adéquate ? Mais alors comment faire ? Le cotoiturage solaire est la réponse ?

La naissance du projet

La coopérative Cowatt est à l’initiative de ce projet. C’est une société par actions simplifiées qui développe des projets solaires photovoltaïques en Pays de la Loire. Elle a été créée par deux associations Elise et Alisée qui font partie du Réseau pour la transition énergétique. Cowatt est aussi la finaliste d’une initiative citoyenne Mon projet pour la planète lancé par le Ministère de la transition écologique et solidaire en avril 2018.

Elle vise à réunir des particuliers, des entreprises ou des collectivités qui veulent installer des centrales photovoltaïques sur les toits de leurs maisons ou des immeubles, dans l’idée de créer des communautés de citoyens, prêtes à financer ensemble les différents projets.

Elle a été créée en juillet 2017. Les deux premières installations photovoltaïques ont été réalisées en Vendée en novembre 2017, une dizaine d’installations sont en cours pour les 12 mois à venir. Une campagne de financement participatif a été lancée le 9 mars 2018 à l’adresse suivante : www.cowatt.fr/don pour créer la coopérative.

shutterstock_62149225-768x512

Il est possible pour tout le monde de monter un projet Cowatt, actuellement une trentaine de groupe de citoyens sont mobilisés dans les pays de la Loire.

Après le covoiturage, le cotoiturage !

Une nouvelle tendance commence à émerger en France, celle du cotoiturage. L’ idée part du principe du financement participatif. En quelques mots : des citoyens se regroupent et financent ensemble une installation photovoltaïque.

En effet, la mobilisation est au coeur de ce projet. Des citoyens recherchent des toitures près de chez eux où installer des panneaux solaires et créent leur communauté via Cowatt. Ensuite, Cowatt gère les questions techniques et prend en charge les démarches administratives et juridiques. Chaque citoyen peut investir en fonction de ses moyens. Cependant, un palier minimum de 100 euros doit être respecté pour permettre de financer les installations sur un ou plusieurs toits. Enfin, la communauté de citoyens se mobilise pour étendre le projet et promouvoir les énergies renouvelables. L’ électricité produite par les panneaux est utilisée de différentes manières :

  • Pour l’autoconsommation (un partage équitable entre les citoyens et habitations)
  • Pour être revendue sur le réseau électrique et les bénéfices engendrés sont alors répartis entre les investisseurs.

Sans titre

Cette tendance a eu de quoi donner des idées à certains, elle s’étend donc peu à peu sur toute la France : à Toulouse, aussi, cette initiative est suivie. De même une association du nom de Citoy’enR a été créée pour financer des projets solaires étendus sur toute la région. L’ association intervient pour faciliter le financement et générer une plus grande production d’énergies renouvelables pour des toitures de particuliers ou d’édifices publics. L’ un des projets de cette association toulousaine est celui du gymnase Georges-Beyner : ce sont 200 m2 de panneaux solaires qui seront installés sur sa toiture. Le surplus énergétique produit est revendu par la coopérative à EDF (Électricité de France).

Cette initiative suit son chemin et capte notre attention. Pour autant, le cotoiturage n’en est encore qu’à ses débuts, nous sommes donc en droit de nous poser la question de ce dont cela adviendra dans l’avenir ? Le vivre ensemble n’a jamais été aussi vrai et proche que maintenant !

shutterstock_549051223-768x307

Pour plus de détails sur cette nouvelle approche citoyenne, vous pouvez visiter le site internet de Fournisseur Énergie.