Nvidia_super_ordinateur_2018

Nvidia a affirmé que son «mini-supercalculateur est le plus rapide jamais créé par l’humanité», en reliant 16 cartes graphiques Tesla V100 de génération Volta, d’une manière qui leur permet de fonctionner comme une unité à part entière. La technologie d’interconnexion de Nvidia; NVSwitch donne la somme des deux pétaflops entiers de puissance de calcul.

Le HGX-2

C »est sans surprise que Nvidia nous dévoile cet ordinateur, compte tenu de la nouvelle orientation de Nvidia sur l’intelligence artificielle et le traitement des données ces dernières années. Ce nouveau serveur GPU HGX-2 est conçu – entre autres – pour aider les industries à faire face aux demandes toujours croissantes d’unités ultra-puissantes. Avec un demi-téraoctet de mémoire HBM (High-Bandwidth Memory), il est capable de remplacer jusqu’à 300 serveurs ordinaires, offrant une solution informatique beaucoup plus puissante et compacte pour les tâches basées sur des données.

16 puces graphiques Tesla V100

Ceci est rendu possible grâce à la combinaison des 16 puces graphiques Tesla V100, que le PDG de Nvidia Jensen Huang a déclaré pouvoir « interconnecter simultanément avec chacun des GPU, avec une bande passante de 300 Go par seconde – soit 10 fois la vitesse des connecteurs PCI Express – chacun en même temps « , selon TechRadar.

Mais cette unité, GPU HGX-2, n’est que le début. Bien qu’incroyablement performant en soi, il pourrait simplement servir de base à des systèmes de traitement de cartes graphiques encore plus puissants.

«Avec le bloc de conception du serveur HGX-2, nous serons en mesure de développer rapidement de nouveaux systèmes capables de répondre aux besoins croissants de nos clients, qui exigent les meilleures performances à grande échelle», a déclaré Paul Ju, vice-président et directeur général de Lenovo.

Cette nouvelle a été annoncée lors de la conférence GPU Technology de Nvidia à Taiwan et arrive juste une semaine avant le grand salon Computex qui apportera sans aucun doute plus d’information sur le développement des appareils de Nvidia. Cependant, aussi excitantes soient-elles, elles ne seront pas d’une grande utilité pour les fans de Nvidia qui réclament d’en savoir plus sur ces cartes graphiques de nouvelle génération.

Le nom de cette carte ?

Nous ne savons toujours pas si elles seront basées sur Turing ou Volta, ou si elles s’appelleront des cartes de la série 1100 ou 2000. Ce qui semble probable cependant, c’est qu’elles seront très puissantes.

Considérant le fait qu’il y a deux ans Nvidia avait sorti ses cartes graphiques de dernière génération et que les prix étaient relativement exorbitants, espérons que cette fois elles seront plus accessibles.