mur-intelligent-capteur-électrodes

De la bonne peinture peut ajouter de l’éclat à vos murs – et maintenant, elle peut aussi les rendre plus intelligents. Des chercheurs ont récemment converti un mur en un « trackpad » et un « capteur de mouvement » de grande taille en utilisant de la peinture conductrice à faible coût pour créer une grande grille d’électrodes.

Un mur intelligent

Un tel mur intelligent peut sentir le contact humain et suivre les gestes à une courte distance. Il peut également détecter les emplacements des appareils et s’ils sont allumés. Cette technologie pourrait un jour permettre d’allumer des lumières lorsqu’une personne entre dans une pièce, suivre les mouvements d’un joueur dans un jeu vidéo interactif ou surveiller l’utilisation de la télévision par un enfant. « Les murs sont partout, alors pourquoi ne pas les transformer en capteurs pour avoir des maisons intelligentes ? », explique Yang Zhang, étudiant en doctorat en informatique à l’université Carnegie Mellon, qui a contribué à développer ce concept.

Comment le concevoir

Pour créer une telle surface high-tech, Zhang et ses collègues ont appliqué des rubans de peintre en treillis sur un mur de 3 x 2 mètres, puis l’ont recouvert d’une peinture de nickel conductrice disponible dans le commerce. Le retrait de la bande a laissé un modèle d’électrodes en forme de diamant, que les chercheurs ont interconnecté en utilisant une grille de bandes de minces rubans de cuivres. Ils ont apposé un autocollant de vinyle au milieu de chaque diamant pour isoler les électrodes les unes des autres. Enfin, ils ont câblé les bandes à un circuit imprimé sur mesure et recouvert le mur de peinture au latex standard. L’ensemble du projet a pris quatre heures et a coûté moins de 200 $. En théorie, dit Zhang, « n’importe qui peut utiliser cette technique pour rendre un mur intelligent. »

mur-intelligent

Un champ magnétique

En suivant un contact ou un geste, le mur fonctionne de la même manière qu’un écran de smartphone. La carte de circuit imprimé permet aux électrodes d’émettre un champ électrique; lorsque le corps d’une personne « perturbe » ce champ, il déclenche un changement mesurable du courant aux électrodes voisines. L’utilisateur doit être à moins de 1 mètre du mur pour que cela fonctionne; une limite que les chercheurs tentent de corriger.

Dans le mode de détection de l’appareil, l’alimentation est coupée et les électrodes agissent comme une antenne pour capter passivement les ondes électromagnétiques émises par les appareils se trouvant à proximité. Les chercheurs ont détecté des iPads jusqu’à 2 mètres du mur, des ventilateurs et des lampadaires pouvaient être également détectés à environ 3 mètres. Zhang et ses collègues de Disney Research ont présenté leur mur en avril à la conférence CHI sur les facteurs humains dans les systèmes informatiques à Montréal.

Discret et efficace

Les ingénieurs rêvent depuis longtemps de technologies qui se fondaient dans notre environnement, explique Christian Holz, chercheur chez Microsoft Research à Redmond, Washington, qui n’était pas impliqué dans ce travail. Un capteur mural est omniprésent mais est discret, puis en terminant il note: «il remet en question notre compréhension de ce qu’est un appareil et démontre comment la technologie de détection intelligente peut s’intégrer parfaitement avec les objets du quotidien ».

Source : Scientific American
Crédit photo : Corey Silva