fast-food-protéines-animales-végétarien-aliemntation

Plusieurs personnes ont la désagréable réaction de ridiculiser les végétariens: ils bouffent de l’herbe, ils pensent qu’ils vont changer le monde, leurs plats sont sans saveur, les végétariens sont maigres et sans aucune force musculaire. Pourtant saviez-vous que de très grands scientifiques et penseurs étaient végétariens, notamment Albert Einstein, Léonard de Vinci, Voltaire ou Thomas Edison. Ces grands de ce monde avaient raison d’adopter un régime à base de végétaux et voici pourquoi.

Trop de protéines et insuffisance cardiaque

Des chercheurs de la Finlande, ont découvert que les régimes riches en protéines peuvent augmenter le risque d’insuffisance cardiaque chez les hommes d’âge moyen. Les chercheurs de l’étude ont analysé les informations de plus de 2 400 hommes âgés de 42 à 60 ans, qui ont suivi la nourriture qu’ils ont mangée pendant quatre jours. (Les hommes de l’étude n’ont pas été invités à suivre un régime particulier.) Ensuite, les hommes ont été divisés en quatre groupes basés sur la quantité de protéines qu’ils mangeaient, avec le groupe le plus bas consommant environ 78 grammes par jour en moyenne et le groupe le plus élevé consommant 109 grammes par jour. Les participants ont ensuite été suivis pendant 22 ans, au cours desquelles environ 330 ont été diagnostiqués avec une insuffisance cardiaque.

Les chercheurs ont découvert que les hommes du groupe qui mangeaient le plus de protéines avaient 33% plus de chances d’être diagnostiqués avec une insuffisance cardiaque au cours de la période de suivi, comparativement à ceux du groupe qui consommaient le moins de protéines. Mais ce qu’il y a de plus intéressant c’est que ceux qui mangeaient des protéines animales, étaient plus affectés par des troubles cardiaques.

Pour être plus précis; ceux qui mangeaient le plus de protéines animales étaient 43% plus susceptibles d’être diagnostiqués avec une insuffisance cardiaque; et ceux qui mangeaient le plus de protéines laitières étaient 49% plus susceptibles d’être diagnostiqués avec une insuffisance cardiaque, comparativement à ceux qui mangeaient le moins de protéines animales et laitières.

Les protéines végétales seraient meilleures

Les protéines végétales semblaient moins risquées: Manger de grandes quantités de protéines végétales était associé à une augmentation de seulement 17% de risque d’insuffisance cardiaque. Cette étude, qui a été publiée le 29 mai dans la revue Circulation Heart Failure, est l’une des premières à examiner le lien entre les régimes riches en protéines et l’insuffisance cardiaque, une condition dans laquelle le muscle cardiaque ne peut pas répondent aux exigences normales du corps.

« Comme beaucoup de gens semblent prendre pour acquis les bienfaits des régimes riches en protéines, il est important de préciser les risques et les avantages de ces régimes », analyse l’auteur principal, Jyrki Virtanen, professeur adjoint d’épidémiologie nutritionnelle à l’Université de Finlande orientale, a déclaré dans un communiqué.

Cependant, les chercheurs ont souligné que plus d’études sont nécessaires dans diverses populations pour confirmer ces résultats. L’étude a également trouvé seulement une association entre un régime riche en protéines et l’insuffisance cardiaque, et ne peut pas déterminer si la modification de la quantité de protéines dans le régime alimentaire d’une personne permettrait de ne pas être affecté d’insuffisance cardiaque.

Une étude trop limitée

Cette nouvelle étude en elle-même ne suffit pas à recommander de limiter la quantité en protéines pour les hommes, a déclaré le Dr Andrew Freeman, directeur du programme de prévention cardiovasculaire et de bien-être à l’hôpital National Jewish Health de Denver. Mais les résultats ajoutent à un nombre croissant de documents suggérant que les régimes riches en protéines peuvent être nocifs pour la santé cardiaque, a-t-il expliqué. Par exemple, les régimes riches en graisses saturées, qui se trouvent principalement dans la viande et les produits laitiers, ont été associés à un risque accru de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

« La somme globale des données disponibles suggère que le régime riche en protéines qui est devenu une mode ces derniers temps n’est pas nécessairement le régime le plus idéal », a déclaré Freeman à Live Science. En général, « les Américains consomment beaucoup trop de protéines », et devraient envisager de réduire les quantités excessives de protéines dans leur alimentation, a-t-il ajouté.

Le gouvernement américain recommande que les gens consomment environ 0,8 gramme de protéines par kilogramme de poids corporel, ou 0,36 gramme par poids corporel, ce qui se traduirait par environ 56 grammes par jour pour un poids de 155 livres pour un homme sédentaire, et 46 grammes par jour pour un poids de 130 lb pour les femmes sédentaires. Cependant, exactement combien de protéines une personne a besoin varie en fonction d’un certain nombre de facteurs, y compris leur niveau d’activité, l’âge et l’état actuel de santé, selon Healthline.

Un régime riche en légumes serait meilleur pour la santé

Bien que certains chercheur affirment que cette étude ne permet pas d’une façon parfaitement pertinente de conclure que trop de protéines peut causé des maladies cardiaques, ces résultats soutiennent l’idée qu’une alimentation équilibrée, riche en légumes et en grains entiers, « a tendance à être associée à de meilleurs résultats » pour la santé cardiaque qu’une alimentation déséquilibrée, comme celle qui est riche en protéines, a affirmé Allen à Live Science.

L’American Heart Association recommande un régime qui comprend une variété de fruits et légumes, de grains entiers, de produits laitiers faibles en gras, de volaille, de poisson, de haricots et de noix, ainsi qu’un régime qui limite la consommation de sucreries et de boissons sucrées et de viandes rouges.

Une énorme quantité d’eau

Donc si vous voulez demeurer en bonne santé, limité votre consommation de protéines animales et adopter un régime végétarien, en plus de vous aider à limiter les risques de maladies cardiaques, vous aiderez à sauver la planète, car l’élevage de bœufs est très exigeant quant à la quantité d’eau requise pour rendre à maturité les bœufs que nous consommons, qui serait environ de 3 091 000 litres d’eau pour un bœuf de 200 kilos, ce qui fait environ 15 000 litres pour 1 kilo de bœuf, selon le site internet Water Footprint Network.

Source : Live Science