démarche-intelligence-artificielle

De notre voix à nos visages, à des méthodes plus orthodoxes comme notre «cœur», il existe un nombre croissant de façons pour les ordinateurs de reconnaître leurs utilisateurs. Cependant cela pourrait aller encore plus loin; en effet, des chercheurs de l’Université de Manchester au Royaume-Uni et de l’Université Autonoma de Madrid en Espagne, travaillent sur un nouveau projet.

Leur système est basé sur l’I.A., laquelle permet la vérification biométrique afin d’identifier des individus simplement par la façon dont ils marchent sur un tapis spécial. Cette nouvelle technologie pourrait un jour être utilisée comme une alternative au système d’identification biométrique existant dans des endroits comme les aéroports.

Identifier une personne par sa démarche

« Nous avons réalisé que détecter la démarche humaine a un potentiel biométrique dès les débuts lorsque nous avons présenté le « Magic Carpet » à des groupes d’utilisateurs en 2010″, a déclaré Krikor Ozanyan, professeur de capteurs et systèmes photoniques à Manchester. « Cependant, des progrès décisifs ont été faits récemment en utilisant l’intelligence artificielle pour traiter les données des capteurs se trouvant sur le sol, d’une nouvelle manière. En tant que dernier développement, nous nous sommes associés à l’Universidad Autonoma de Madrid pour appliquer nos modèles existants et en développer de nouveaux, pour expérimenter sur une base de données de démarches unique existante appelée « SFootDB » – contenant une seule foulée d’un grand nombre de personnes.

Dans des conditions d’essai, l’I.A. a été capable d’identifier correctement les individus avec une précision proche de la perfection, avec un taux d’erreur de seulement 0,7%.

Selon Ozanyan, leur méthode pourrait être particulièrement utile pour identifier les individus dans des endroits surpeuplés, comme dans un hall d’aéroport. Malgré une histoire récente de la Chine affirmant qu’un criminel connu a été identifié en utilisant la reconnaissance faciale dans une foule, de telles approches pourraient ne pas s’avérer efficaces.

D’un autre côté, la capacité de distinguer des individus connus d’un grand groupe d’inconnus en leur faisant franchir un seuil de détection de pression pourrait être extrêmement utile. Cela pourrait également être utilisé dans des environnements de maisons intelligentes, pour reconnaître les membres de la famille et réagir en conséquence.

Dans le domaine des soins de santé

« L’utilisation de l’intelligence artificielle sur les données des démarches est efficace tant du point de vue du coût, que du déploiement des ressources de mises à niveau, ainsi que des problèmes de confidentialité », a poursuivi M. Ozanyan. «Au-delà de la biométrie, le scénario domestique est le point d’entrée de l’énorme domaine des soins de santé, où la démarche des occupants peut être surveillée sur une très longue période, afin que les changements subtils de leur démarche puissent être attribués au vieillissement normal ou cognitif – possiblement lié à l’apparition précoce de la maladie mentale.  »

Un article décrivant ce travail a récemment été publié dans la revue, IEEE Transactions on Pattern Analysis et Machine Intelligence.