nouveau-test-sanguin-cancer

Un nouveau test sanguin est prometteur pour détecter de nombreux types de cancer, même dans les premiers stades de la maladie, selon une nouvelle étude. Les chercheurs ont constaté que ce test pouvait détecter 10 types de cancer et qu’il était précis de 80 à 90 pour cent pour certains types de cancers.

Un travail préliminaire

Cependant, beaucoup plus de recherches sont nécessaires avant que les médecins puissent utiliser ce test sur leurs patients, affirment les experts. « C’est une étude très prometteuse », a déclaré le Dr Kazuaki Takabe, titulaire de la Chaire Alfiero en oncologie mammaire au Centre de recherche sur le cancer de Roswell Park à Buffalo, New York, qui n’était pas impliqué dans l’étude. Cependant, Takabe a souligné que ce travail est très préliminaire. « Clairement, ce n’est que le début », a déclaré Takabe. « Nous avons besoin de plus d’échantillons pour déterminer la véritable précision de ce test. »

En outre, l’étude a inclus des patients qui avaient déjà été diagnostiqués avec le cancer, ainsi plus d’études sont nécessaires pour rechercher si ce test peut détecter le cancer dans ses premiers stades, avant que les gens soient diagnostiqués avec la maladie. Cette étude, dirigée par des chercheurs de la Cleveland Clinic Taussig Cancer Institute, sera présentée le 4 juin à la réunion annuelle de l’American Society of Clinical Oncology à Chicago.

Pour plusieurs types de cancers

Ce test, appelé «biopsie liquide», recherche de petits fragments d’ADN qui sont libérés des cellules cancéreuses dans le sang. Cette nouvelle étude a analysé des échantillons de sang de 878 personnes qui ont récemment reçu un diagnostic de cancer et 749 personnes qui n’ont pas eu de cancer. Les patients atteints de cancer ont été diagnostiqués à divers stades; du stade précoce, ou stade 1, au stade avancé, ou stade 3.

Ce test a fonctionné le mieux pour le cancer de l’ovaire, en détectant correctement ce cancer chez 90% des patients qui l’avaient. Ce test a également détecté le cancer du pancréas avec 80% de précision, le cancer hépatobiliaire avec une précision de 80%, le lymphome avec 77% de précision et le myélome multiple (un cancer des globules blancs) avec 73% de précision.

Ce test était moins précis pour les cancers du poumon, de l’œsophage et de la tête et du cou, détectant ces cancers avec une précision d’environ 50 à 60%. Takabe a noté que bien que cette étude comprenait plus de 1600 patients, le nombre de patients atteints de certains types de cancers était assez faible – par exemple, seulement environ 10 patients avaient un cancer de l’ovaire – une autre limite de cette étude.

Une idée excitante mais il y a quelques critiques

Il y a un «grand intérêt» dans le développement d’une biopsie liquide pour le cancer, a déclaré Takabe, parce que ces tests pourraient avoir le potentiel de détecter le cancer très tôt. « La grande majorité de la pratique médicale est basée sur les plaintes des patients. », a déclaré Takabe, ajoutant que « ces biopsies liquides permettraient de dépister les personnes qui n’ont absolument aucun symptôme, ni aucune plainte, mais ont quelque chose dans leur sang qui pourrait faire allusion au cancer. »

Certains chercheurs ont critiqué l’idée des biopsies liquides, parce qu’il n’est pas clair si détecter le cancer très tôt prolongerait significativement la vie d’une personne, a noté Takabe. Cependant, le développement de cette technologie pour détecter la maladie très tôt mènerait, espérons-le, à la «découverte de mesures qui prolongeraient véritablement la vie lorsque ces maladies seraient détectées très tôt», a-t-il conclu.

Source : Live Science