lancement-satellite

En février 2017, SpaceX a annoncé qu’elle enverrait deux citoyens autour de la lune d’ici cette année. Alors que ces deux personnes ont déjà versé un dépôt « significatif », celui-ci est apparemment reporté jusqu’en 2019, selon un rapport publié par le Wall Street Journal.

Il n’y a pas de calendrier précis quant à de futurs lancements, ce qui pourrait signifier qu’ils pourraient être retardés encore plus longtemps, étant donné les défis que SpceX doit surmonter pour accomplir cette mission. James Gleeson, de SpaceX, a confirmé le retard au Journal tout en spécifient:  » que SpaceX prévoit toujours d’envoyer des citoyens autour de la Lune car il y a un intérêt croissant de la part de nombreux clients. »

Le Wall Street Journal note que SpaceX prévoit une baisse de près de 40% des lancements l’année prochaine, sur la base d’une diminution globale des commandes et des contrats de lancement pour les satellites. Bien que la compagnie spatiale d’Elon Musk a connu plusieurs succès, notamment le lancement de sa fusée Falcon 9 qui a été utilisé pour la mission SES-12 le 4 juin 2018. SpaceX vient une nouvelle fois de faire décoller une fusée Falcon 9 avec un premier étage qui avait déjà servi.

Une autre réussite

Depuis la rampe de lancement 40 à Cap Canaveral en Floride, une fusée Falcon 9 de SpaceX a décollé à 00:45 heure locale avec à son bord un satellite de télécommunications SES-12 de 5,4 tonnes. Ce dernier a été déployé avec succès sur une orbite de transfert géostationnaire.

Le satellite SES-12 va rejoindre sept satellites géostationnaires et seize satellites sur une orbite terrestre moyenne du réseau de SES pour couvrir la région Asie-Pacifique et le Moyen-Orient.  » Avec les satellites SES-8, et SES-12, ils toucheront 18 millions d’habitations depuis sa position orbitale « , écrit l’opérateur luxembourgeois SES.

Le SES-12 est un satellite « tout électrique », car sa mise en orbite et les manœuvres ultérieures seront assurées par un système de propulsion électrique. Pour SpaceX, il s’agit du cinquante-sixième lancement réussi d’une fusée Falcon 9. Le mois dernier, SpaceX a pour la première fois lancé sa fusée Falcon 9 Block 5, dont le premier étage est conçu pour être utilisé une dizaine de fois avec un minimum de maintenance, et cent fois ou plus avec des remises en état.

Le premier étage de la version Falcon 9 Block 4 est limité à deux lancements. Mais au final ce lancement s’avère un autre succès pour SpaceX, qui a signé un contrat avec la NASA, pour être son lanceur officiel pour plusieurs de ses satellites.

Source : Wall Street Journal