monsento-poison-agriculture

Monsento – surtout connu pour ses graines transgéniques, notamment en Inde et dont aujourd’hui plus de 90% de la récolte de coton du pays est génétiquement modifiée, et le Roundup dont la substance active est le glyphosate, qui était apparemment sans danger pour l’Homme, mais qui a été condamnée pour publicité mensongère en 2017 affirmant que ce produit était biodégradable – a été acheté par Bayer.

Pour 63 milliards de dollars

Bayer qui a acheté Monsento pour 63 milliards de dollars a affirmé que le nom Monsento ne sera plus utilisé. Bayer, un géant pharmaceutique et chimique, a déclaré lundi qu’il retirerait immédiatement la marque Monsanto, vieille de 117 ans. « Bayer restera le nom de l’entreprise. Monsanto ne sera plus un nom de société », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Les produits acquis conserveront leur nom de marque et feront partie du portefeuille de Bayer. »

L’entreprise, fondée à St Louis, dans le Missouri, en 1901, a été décrite comme un «exemple du mal des entreprises américaines». Le président de Bayer, Werner Baumann, a promis que la compagnie s’engagerait avec ces militants, qui ont décrit la prise de contrôle comme un «mariage fait en enfer». « Nous cherchons à approfondir notre dialogue avec la société. Nous écouterons les critiques et travaillerons ensemble là où nous trouverons un terrain d’entente « , a déclaré Baumann. « L’agriculture est trop importante pour permettre aux différences idéologiques de paralyser le progrès. Nous devons nous parler. Nous devons nous écouter les uns les autres. C’est le seul moyen de construire des ponts.  »

Bayer doit se distancier du passé controversé du géant chimique américain

Adrian Bebb, un militant agroalimentaire des Amis de la Terre en Europe, a déclaré que la décision de Bayer d’abandonner le nom de Monsanto ne modifierait pas l’héritage de l’entreprise. « Bayer deviendra Monsanto en tout, à moins qu’il ne prenne des mesures draconiennes pour se distancier du passé controversé du géant chimique américain », a-t-il déclaré. « Si elle continue de produire des pesticides dangereux et des OGM indésirables, elle se retrouvera rapidement confrontée à la même résistance mondiale que Monsanto. »

Les Amis de la Terre ont mené une longue campagne pour tenter d’empêcher cette prise de contrôle, qui, selon ce groupe, « augmenterait le contrôle sur les agriculteurs, éliminerait les concurrents, et permettrait à Bayer de devenir le » Facebook de l’agriculture « dominante. »

Une étape stratégique

Bayer a obtenu l’approbation de la prise de contrôle des régulateurs américains et européens après avoir accepté de vendre des actifs d’une valeur de 9 milliards de dollars afin de réduire sa domination sur les sociétés multinationales sur le marché mondial des semences. « L’acquisition de Monsanto constitue une étape stratégique dans le renforcement de notre portefeuille d’entreprises qui est un leader dans les domaines de la santé et de la nutrition », a déclaré M. Baumann. « Nous allons doubler la taille de notre activité agricole et créer un moteur d’innovation de premier plan dans l’agriculture, nous positionnant pour mieux servir nos clients et libérer le potentiel de croissance à long terme dans ce secteur. »

Nous verrons bien comment Bayer arrivera dans le futur à se défaire de la mauvaise réputation de Monsento, car pour le moment, dans plusieurs pays, cette entreprise a une très mauvaise réputation, selon Global Research.

Source : The Guardian