nasa-new-horizon

Le vaisseau spatial New Horizons de la NASA s’est réveillé de son hibernation pour se préparer à un survol historique du Nouvel An au bord de notre système solaire. Cette sonde, qui a survolé Pluton en juillet 2015, est en mode d’hibernation depuis le 21 décembre pour préserver ses ressources d’énergie. Mais le 5 juin, l’équipe des opérations de la mission du laboratoire Johns Hopkins de physique appliquée a reçu la confirmation, par l’intermédiaire du Deep Space Network de la NASA, que le satellite avait quitté son état d’hibernation comme cela était prévu.

Le vaisseau rencontrera Ultima Thule

Le vaisseau spatial commencera les préparatifs pour sa rencontre du Nouvel An avec le survole planétaire la plus éloignée de l’histoire. Le vaisseau spatial voyage actuellement à plus de 6 milliards de kilomètres de la Terre, à travers la bande de débris entourant le système solaire au-delà de Neptune appelé la Ceinture de Kuiper, et passera les prochains mois à préparer sa rencontre avec un petit objet, dans la ceinture de Kuiper surnommé Ultima Thule.

new-horizons

«Notre équipe est déjà très impliquée dans la planification et les simulations de notre prochain survol d’Ultima Thule et nous sommes ravis que New Horizons soit maintenant de nouveau opérationnel, pour préparer son processus de survol», a déclaré Alan Stern, chercheur à la Southwest Research Institut à Boulder, Colorado, dans un communiqué.

Les observations commenceront à la fin d’août

Au cours des trois premiers jours après que New Horizons se soit réveillé, l’équipe de la mission enverra la première de nombreuses commandes aux ordinateurs de bord du vaisseau spatial, ensuite, l’équipe mettra à jour la mémoire de l’engin, récupérera les données scientifiques sur la ceinture de Kuiper et effectuera une série de vérifications des systèmes de l’appareil. Ces étapes dureront environ deux mois, et les opérations de survol et les observations à distance d’Ultima commenceront à la fin d’août, selon le communiqué.

Ultima Thule, officiellement nommée MU69 2014, est un monde qui se trouve à plus de 1,610 milliard de kilomètres au-delà de Pluton. Ultima Thule a été choisi comme surnom pour cet objet, avec la contribution du public, parce que cela signifie « au-delà de Thule », ou au-delà du bord du monde connu. Le nom signifie à quel point ce survol sera extraordinaire, car il dépassera tout ce que les humains ont jamais accompli auparavant.

Source : Space