réacteur-énergie

L’une des voies possibles vers une énergie sans limite et propre peut être trouvée dans des chambres creuses en forme d’anneau, connues sous le nom de réacteurs de fusion nucléaire tokamak. Un acteur relativement nouveau dans le paysage des énergies nucléaires appelée Tokamak Energy – une entreprise britannique – affirme avoir atteint une nouvelle étape après avoir chauffé son appareil ST40 à 15 millions de degrés Celsius, ce qui est semblable aux températures trouvées au centre du Soleil.

La fusion est différente de la fission nucléaire

La fusion nucléaire se produit par la collision des noyaux atomiques dans les étoiles, qui fusionnent pour former des atomes d’hélium et libèrent d’énormes quantités d’énergie durant le processus. Si nous pouvions recréer ce processus, nous pourrions avoir une source inépuisable d’énergie qui ne produirait aucun sous-produit nocif, comme les émissions de dioxyde de carbone ou les déchets radioactifs générés par les centrales nucléaires à fission comme Fukushima ou Tchernobyl.

Mais pour ce faire, nous devons créer des conditions semblables à celles du Soleil ici sur Terre, ce qui demande d’avoir des quantités incroyables de chaleur. Tokamak Energy espère y parvenir grâce à ce que l’on appelle la compression de fusion, où le passage de courants élevés à travers deux bobines d’aimants symétriques génère deux anneaux de plasma, ou de gaz électriquement chargé autour d’eux.

tokamak-énergie

Réduire le courant de la bobine à zéro voit alors ces anneaux de plasma attirés l’un vers l’autre et se combiner en un seul. Cette fusion est ce qui crée d’énormes quantités d’énergie et chauffe le plasma, avec des ensembles d’aimants conçus pour stabiliser l’anneau de plasma circulant autour de la chambre sphérique, afin de maximiser la possibilité d’une réaction de fusion.

Un objectif de 100 millions de degrés Celsius

Tokamak Energy a maintenant mis en marche son réacteur tokamak et le plasma a atteint des températures de plus de 15 millions de degrés Celsius, mais selon l’équipe, ce n’est qu’un début. L’objectif est d’atteindre des températures de 100 millions de degrés Celsius, ce qui est nécessaire pour forcer l’union des particules de deutérium et de tritium.

« Le monde a besoin d’une énergie abondante, contrôlable et propre », déclare le cofondateur David Kingham. « Notre plan d’affaires repose sur des bases scientifiques solides et cette étape importante constitue une étape dans notre route d’un tokamak sphérique compacte permettant ultimement la fusion nucléaire. »

Parmi les autres projets importants de tokamak figurent le tokamak EAST de la Chine, qui chauffera le plasma à trois fois la température du cœur du Soleil et le maintiendra pendant 102 secondes, et le réacteur thermonucléaire expérimental international (ITER), qui sera le plus grand réacteur tokamak de fusion dans le monde. Grâce à une collaboration entre 35 pays, l’ITER devrait être opérationnel en 2027.

Source: Tokamak Energy