nouveaux-animaux-découverte-500-millions-années

Les premiers animaux complexes de la Terre étaient un groupe éclectique qui vivait dans les océans peu profonds il y a entre 580 à 540 millions d’années. L’emblématique Dickinsonia – de grands animaux plats – a été rejoint par des organismes en forme de tube, des créatures semblables à des frondes qui ressemblaient plus à des plantes, et plusieurs dizaines d’autres variétés déjà caractérisées par des scientifiques.

Deux nouveaux animaux

Ajoutez à cette liste deux nouveaux animaux découverts par une équipe de chercheurs dirigée par UC Riverside: Obamus coronatus, un nom qui honore la passion du président Barack Obama pour la science. Cette créature en forme de disque avait entre 0,5 et 2 cm de diamètre et des rainures en spirale sur sa surface. Obamus coronatus ne semblait pas se déplacer, il était plutôt encastré dans le tapis océanique, une épaisse couche de matière organique qui recouvrait le fond marin.

  • Attenborites janeae, du nom du naturaliste et animateur anglais Sir David Attenborough pour son plaidoyer scientifique et son soutien à la paléontologie. Ce minuscule ovoïde, de moins d’un centimètre de diamètre, était orné de rainures internes et de crêtes qui lui donnaient un aspect de raisin.
  • La découverte d’Obamus coronatus a été publiée en ligne le 14 juin dans le journal australien des sciences de la terre, ou AJES, et le journal d’Attenborites janeae est à paraître dans la même revue. Ces études ont été menées par Mary Droser, professeur de paléontologie au Département des sciences de la Terre d’UCR. Ces deux articles seront publiés dans un numéro thématique de l’AJES de 2019 centré sur la région de Flinders Ranges, en Australie du Sud, où les découvertes ont été faites.

Faisant partie de l’Ediacara Biota, ces animaux à corps mou sont visibles comme des fossiles moulés dans du grès à grains fin qui ont été préservés pendant des centaines de millions d’années. Ces formes de vie précambriennes représentent l’aube de la vie animale et portent le nom des collines d’Ediacara dans les Flinders Ranges, la première de plusieurs régions du monde où elles ont été trouvées.

Dans le système de classification taxonomique hiérarchique, les Ediacara Biota ne sont pas encore organisés en familles, et on sait peu de choses quant à leurs relations avec les animaux modernes. Environ 50 genres ont été décrits, qui ont souvent une seule espèce.

Des preuves existent depuis longtemps

« Les deux genres que nous avons identifié sont nouveau quant à la forme de leur corps, contrairement à tout ce qui a été décrit », a déclaré Droser. « Nous avons des preuves que ces animaux existent depuis assez longtemps, mais il nous a fallu un certain temps pour vérifier qu’ils sont de véritables animaux et non pas des parties d’un autre animal. »

Ces animaux ont été découverts dans un lit de fossiles particulièrement bien préservé décrit dans un autre article publié par le groupe de Droser qui sera inclus dans le numéro d’AJES des Flinders Ranges. Les chercheurs ont baptisé ce lit de fossiles « Alice’s Restaurant Bed », un hommage au chanteur Arlo Guthrie, « Vous pouvez obtenir pratiquement tout ce que vous voulez de cet endroit. »

« Je travaille dans cette région depuis 30 ans, et je n’ai jamais vu un lit aussi magnifiquement préservé avec tant de spécimens rares et de grande qualité, y compris l’Obamus et l’Attenborites », a déclaré Droser. « Le numéro AJES sur les Flinders Ranges soutiendra les efforts de l’Australie du Sud pour obtenir le statut de site du patrimoine mondial pour cette zone, et ce nouveau lit démontre l’importance de le protéger. »

Source : University of California Riverside