moustique-recherche-micro-aiguilles

Si un jour vous recevez une injection indolore, c’est grâce à une nouvelle micro-aiguille qui sera sur le marché dans un proche avenir. Cette aiguille est inspirée des moustiques. La raison ? Parce que probablement l’insecte le moins aimé du règne animal, est l’inspiration d’une nouvelle recherche effectuée par des scientifiques de l’Université de l’État de l’Ohio (OSU).

Une aiguille inspirée de la nature

« La raison pour laquelle nous considérons la nature comme un indice est que la nature a traversé une logue période d’évolution, pour découvrir les méthodes les plus simples et les plus efficaces », a déclaré Bharat Bhushan, professeur en génie mécanique à l’OSU. «Dans ce travail, ce qui nous intéressait, c’était la façon dont les moustiques mordent, car ils sont capables de faire cela pendant plusieurs minutes sans que nous sentions quoi que ce soit. Nous voulions l’utiliser pour voir si nous pouvions développer une micro-aiguille qui serait indolore. »

Analyser la façon dont les moustiques mordent

Jusqu’à présent, ils n’ont pas développé de prototype de cette aiguille. Ce qu’ils ont fait est de regarder de plus près les composants qui permettent au moustique de mordre les gens sans leur causer d’inconfort. Les moustiques utilisent une combinaison de quatre substances. Ceux-ci incluent l’utilisation d’un agent engourdissant à base de salive pendant la morsure, une conception dentelée pour «l’aiguille», pendant le processus de perçage et une combinaison de parties molles et dures sur la trompe, la partie suceuse allongée de l’insecte. Cette combinaison permet au moustique de percer la peau avec seulement un tiers de la force requise par une aiguille artificielle, tandis que l’agent engourdissant permet aux moustiques de mordre sans que l’individu visé, ne ressente la morsure.

Basé sur cette recherche, Bhushan suggère qu’il serait possible de créer une micro-aiguille contenant deux aiguilles. L’une d’elles injecterait un agent engourdissant, tandis que la seconde pourrait être utilisée pour prélever du sang ou injecter un médicament. Cette seconde aiguille, aurait également un rebord dentelé comme la trompe du moustique, serait flexible et plus douce sur la pointe et les côtés, et vibrerait une fois inséré. Ce chercheur affirme que les matériaux et la technologie pour créer une telle aiguille existent déjà.

D’autres projets d’injection de médicaments

Bien que cela puisse s’avérer plus coûteux que les aiguilles traditionnelles, elles peuvent être utiles dans les cas où les enfants ou les adultes ont une phobie des aiguilles. « Elle pourrait également être utilisée dans les cas où des médicaments chez les patients doivent être introduits pendant une longue période de temps », a expliqué ce chercheur.

Ce n’est pas le seul projet d’aiguille sans douleur qui est en phase d’expérimentation. Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology sont en train de développer une nouvelle technologie d’injection intelligente, qui permet d’injecter des médicaments sans aiguilles en les faisant exploser dans un corps à Mach 0.7. C’est une histoire à suivre, car la phobie des aiguilles est plus répandue que ce que nous croyons. En effet, des chercheurs estiment que; 1 enfant sur 10 et 1 adulte sur 20, ont une phobie des aiguilles.

Source : Université de l’État de l’Ohio