noix-qualité-sperme-homme-régime-nutriments-antioxydants-vitamines

L’inclusion des noix dans un régime régulier améliore de manière significative la qualité et la fonction du sperme humain, selon les résultats d’une étude randomisée, qui a mesuré les paramètres conventionnels du sperme et les changements moléculaires, sur une période de 14 semaines. Les conclusions, affirment les chercheurs, « soutiennent un rôle bénéfique pour la consommation quotidienne de noix dans la qualité du sperme ».

Un déclin attribué au mode de vie occidental

Cette étude a été réalisée, a expliqué le Dr Albert Salas-Huetos, dans un contexte de déclin général de la quantité et de la qualité du sperme humain, attribué dans les pays industrialisés à « la pollution, le tabagisme et les tendances vers un régime occidental ». Un groupe d’hommes consommant des noix a eu des améliorations significatives dans leur nombre de spermatozoïdes, leur vitalité, leur motilité et leur morphologie (forme). Ces résultats étaient en accord avec les améliorations trouvées dans d’autres études récentes avec des régimes riches en oméga-3 et en antioxydants; comme la vitamine C et E, le sélénium, le zinc et le folate (ou acide folique). Les noix sont des aliments denses contenant beaucoup de ces nutriments et autres composés phytochimiques.

Cette étude était un essai clinique randomisé de 14 semaines dans lequel 119 jeunes hommes en bonne santé, âgés de 18 à 35 ans, ont été nourris à l’aide de 60 grammes par jour d’amandes, de noisettes et de noix, ou de leur régime occidental habituel – un régime sans noix. L’analyse de cette étude a enregistré non seulement des paramètres spermatiques (selon les critères de référence de l’OMS), mais aussi des changements dans plusieurs facteurs moléculaires, dont la fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes.

Plus de spermatozoïdes

Les résultats ont tout d’abord révélé des niveaux significativement plus élevés de numération des spermatozoïdes, de vitalité, de motilité et de morphologie chez les hommes randomisés à 60 grammes par jour, que chez ceux suivant leur régime habituel sans noix. Les améliorations dans le premier groupe étaient d’environ 16% dans la numération des spermatozoïdes, 4% dans la vitalité des spermatozoïdes, 6% dans la motilité des spermatozoïdes et 1% dans la morphologie.

Ces quatre paramètres, a expliqué Salas-Huetos, sont tous associés à la fertilité masculine. De plus, les sujets du groupe consommant des noix ont également montré une réduction significative de leur taux de fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes, un paramètre étroitement associé à l’infertilité masculine. En effet, c’est ce changement du niveau de fragmentation de l’ADN dans les spermatozoïdes par lequel les chercheurs expliquent, au moins en partie, l’amélioration du nombre de spermatozoïdes, de la motilité et de la morphologie.

Bien que ces résultats soient statistiquement significatifs sur une piste randomisée avec un haut niveau de preuves scientifiques, Salas-Huetos a souligné que les sujets de l’étude étaient tous des hommes en bonne santé et apparemment fertiles, suivant un régime occidental. Il a ainsi averti que les résultats ne peuvent pas être extrapolés à la population en général.

Des preuves s’accumulent

Alors les hommes qui espèrent concevoir un bébé devraient-ils ajouter des noix à leur alimentation quotidienne? « Nous ne pouvons pas encore l’affirmer », a déclaré Salas-Huetos, « en se basant uniquement sur les résultats de cette étude. » Mais des preuves s’accumulent dans la littérature scientifique selon lesquelles des changements de style de vie sains pourraient aider à la conception – et bien sûr , les noix sont un élément-clé d’une alimentation saine méditerranéenne.  »

Les résultats de cette étude sont présentés aujourd’hui par le Dr Albert Salas-Huetos, de l’Unité de nutrition humaine de l’Université Rovira i Virgil à Reus, en Espagne.

Source : Medical Xpress