moteur-fusée-3d

L’impression 3D offre beaucoup de possibilités pour de nombreuses industries, et l’aéronautique et l’aérospatial en font partie. Ces industries tirent le meilleur parti de cette technologie, à la fois pour le prototypage et la production. De nombreux éléments mécaniques peuvent être créés grâce à la fabrication 3D.

Des itérations à moindre coût et très rapidement

Ce processus de fabrication avancé peut vraiment être un grand atout pour la production de moteurs. L’utilisation d’imprimantes 3D pour le prototypage et la production présente de nombreux avantages et pourrait aider à améliorer le développement de nombreux produits. La fabrication 3D est connue pour être une bonne méthode de prototypage. Elle permet aux constructeurs de faire de nombreuses itérations à moindre coût et assez rapidement.

De plus, comme vous devez travailler sur un logiciel de CAO pour créer vos pièces, il vous suffit d’apporter des modifications à votre fichier 3D si vous devez changer quelque chose. Cette technologie permet vraiment de travailler beaucoup plus rapidement qu’avec d’autres processus.

La technologie d’impression 3D évolue très rapidement et de nombreux matériaux résistants entrent maintenant sur le marché. Quand il s’agit de l’aéronautique, il est important d’avoir des pièces résistantes à la chaleur, surtout si vous voulez produire des composants de moteurs-fusées.

Dans l’aéronautique, la fabrication 3D est souvent utilisée pour créer des composants légers. Cela dépend du matériel d’impression 3D utilisé, mais les structures imprimées en 3D peuvent être beaucoup plus légères si la conception est bien optimisée et si le bon matériau est utilisé.

Dans le secteur automobile

Les projets de moteurs imprimés en 3D sont principalement développés dans l’industrie aérospatiale pour le moment. Mais ce processus de fabrication pourrait s’étendre au secteur automobile très bientôt. Les vaisseaux spatiaux imprimés en 3D sont maintenant une réalité. Par exemple un des atouts du 3D dans l’espace est d’imprimer tout ce dont nous aurions besoin, alors que nous serions très éloigné des industries terrestres.

La NASA et l’ESA sont vraiment intéressés par ce processus de fabrication, ils voient tous les avantages de cette technologie et comment ils pourraient l’utiliser pour le prototypage et la production de pièces mécaniques. En effet, cette technologie permet de travailler sur des projets, et de créer des géométries complexes très facilement. C’est la raison pour laquelle cette technologie commence à intéresser certaines agences spatiales.

SpaceX travaille également beaucoup avec ce processus de fabrication avancé. Ce fabricant aérospatial a utilisé l’impression 3D pour fabriquer du matériel de vols spatiaux et a même lancé un moteur de fusée imprimée en 3D dans l’espace.

Le MIT s’intéresse à cette technologie.

Le projet du MIT est la preuve que les nouveaux matériaux d’impression 3D ont maintenant des propriétés impressionnantes. Un groupe d’étudiants, de cette institution a testé un projet de moteur entièrement imprimé en 3D. La plupart du temps, les moteurs-fusées sont fabriqués avec des matériaux métalliques, mais ce moteur-fusée a été fabriqué avec du plastique. Cela semble risqué, mais les résultats des expériences sont là: la fusée a été testée deux fois, et ce fut un véritable succès. Regardez la vidéo ci-dessous pour voir l’expérience:

Le moteur-fusée australien a été testé avec succès

Voici un autre exemple d’un moteur imprimé en 3D créé par des ingénieurs de l’Université Monash en Australie. L’impression 3D a permis de créer une fusée avec une forme différente, pour améliorer sa propulsion. Le but de cette expérience était de travailler sur un nouveau design pour rendre la fusée encore plus efficace, et l’impression 3D est la meilleure méthode pour améliorer cet aspect très facilement.

Ce processus de fabrication permet définitivement de travailler plus rapidement: ce projet est passé du projet au test en seulement quatre mois. Ce moteur et sa conception aérospatiale ont succédé aux tests et ce fut ici aussi un incroyable succès.

fusée-3d-autralie

La NASA s’intéresse aussi au 3D

L’impression 3D en est qu’à ses débuts. La NASA envisage de créer des pièces de moteur en utilisant l’impression 3D afin de réduire les coûts de fabrication de ses moteurs. En effet, cela leur permettra d’obtenir des pièces plus abordables. L’impression 3D permet de créer des formes complexes en une seule étape car l’optimisation de la conception permet de réduire le nombre de soudures, et peut évidemment réduire les coûts et le temps de production. C’est la raison pour laquelle ce procédé de fabrication sera de plus en plus utilisé à l’avenir pour construire des moteurs-fusées pour les tests de la NASA.

moteur-fusée-nasa

L’impression 3D est vraiment considérée comme une technologie sérieuse. Il fait maintenant partie des récents tests RS25. Le moteur RS25 est le moteur de fusée le plus puissant jamais créé. Ce système de lancement spatial a un composant imprimé en 3D appelé accumulateur pogo; un amortisseur placé à l’intérieur du moteur-fusée.

Il y a également plusieurs autres projets en préparation. L’impression 3D est devenue un incontournable pour de nombreuses industries qui utilisent cette technologie. Il n’y a que le futur qui nous permettra de découvrir ses multiples avantages, mais au vu des précédents projets présentés dans cet article, il semble bien que l’impression 3D fera partie dans les années à venir de nos vies.

Crédit photo: Monash University / NASA
Source : Sculpteo