Rolls-Royce-vtol-hybride

Aussi connu que le nom de Rolls-Royce puisse l’être dans le marché des voitures de luxe, il devrait également l’être en aéronautique. En effet, à ce stade il y a deux entreprises qui sont bien distingues – par exemple l’entreprise de voiture emploie environ 1 300 personnes, mais elle est complètement éclipsée par le secteur de l’aviation, qui emploie environ 50 000 personnes. Alors quand cette entreprise annonce un concept de VTOL hybride électrique/turbine de quatre à cinq passagers, avec une vitesse maximale de 400 km/h et une autonomie de 800 kilomètres, ça vaut la peine d’écouter.

Le véhicule hybride de Rolls-Royce

Présenté au Farnborough International Airshow de cette année, le concept EVTOL (Electric Vertical Take-off and Landing aircraft) utilise six rotors électriques pour le décollage et l’atterrissage verticaux, ce qui lui donne accès aux héliports et autres petites zones d’atterrissage. Les accessoires sont conçus pour minimiser le bruit, ce qui permet d’opérer dans les villes sans perturber autant que le ferait un hélicoptère.

Une fois en l’air et en avançant, les ailerons de l’aile principale et de la queue s’inclinent complètement vers l’avant, permettant un vol à haute efficacité et une vitesse de pointe d’environ 400 km/h. Les hélices de l’aile principale se replient lors du vol ailé, réduisant encore la traînée et augmentant l’efficacité dans l’air.

Une autonomie de 800 km

Plutôt qu’une batterie massive, l’EVTOL en utilise une plus petite, qui serait chargée par un générateur à turbine à gaz, suffisamment efficace pour permettre une énorme autonomie de 800 km; ce qui est bien plus loin que les conceptions entièrement inclinables. Rolls-Royce explique que ce véhicule pourrait être en production dès le «début du milieu des années 2020, à condition qu’un modèle commercial viable puisse être créé avant cette date».

Bien que ce concept utilise une turbine à gaz M250 et exploite la riche histoire de conception de moteurs d’avion de l’entreprise, il est clair que Rolls-Royce voit un groupe motopropulseur entièrement électrique prendre le relais quelque part dans le futur.

Un concept venant d’une grande entreprise

Les avions VTOL à propulsion électrique à voilure basculante, surgissent un peu partout, donc il n’y a rien de particulièrement ou de radical nouveau dans cette conception, sauf le groupe motopropulseur hybride longue portée, est un concept qui ne provient pas d’une petite start-up de la Silicon Valley. Il est proposé par une entreprise aérospatiale établie, qui fait des affaires d’une valeur de 21,5 milliards de dollars US par an, au lieu de quelques millions difficilement acquis; par conséquent c’est à surveiller.

Crédit photo : Rolls-Royce
Source : Rolls-Royce