mars-tempête-rover-nasa-perte-commnication-poussière

Une tempête de poussière massive de la taille du continent nord-américain a enveloppé Mars et recouvert Opportunity depuis plusieurs semaines. Une grande partie de la planète est dans l’obscurité et cette tempête ne donne aucun signe qu’elle se terminera bientôt. Selon la NASA, elle pourrait durée pendant plusieurs mois.

Une tempête de poussière géante

Cela fait une décennie et demi que le robot Opportunity de la NASA a quitté la Terre. Au cours des 15 dernières années, ce robot a parcouru la planète rouge, mais maintenant nous pourrions l’avoir perdue – au moins temporairement. Dans les dernières images de Mars, capturées par Mars Reconnaissance Orbiter, il est clair que l’intégralité de la planète rouge est maintenant devenue brune, dans une tempête de poussière qui a commencé à la fin du mois de mai, et les tempêtes de son acabit semblent engloutir la planète tous les six à huit ans.

« C’est excitant parce que c’est la tempête de poussière la plus forte que nous ayons jamais vue sur Mars », a déclaré Tanya Harrison, directrice de l’initiative NewSpace de l’université d’État de l’Arizona. « C’est inquiétant pour Opportunity parce qu’elle ne reçoit pas assez de lumière pour garder ses batteries chargées, mais les modèles thermiques nous indiquent que la température est de notre côté. »

Non seulement une grande partie de la planète est dans l’obscurité, mais la Terre ne parvient plus à communiquer avec le rover de la NASA, parce que les panneaux solaires du robot n’ont pas pu recevoir suffisamment de lumière, pour recharger ses batteries, il est donc dans un état « endormi ». Mais heureusement, Curiosity a réussi à prendre un selfie au beau milieu de la tempête, et il a l’air plutôt bien.

L’état d’Opportunity se dégrade lentement

Mais alors que Curiosity parcours la surface de Mars, l’état d’Opportunity se dégrade lentement « Il est tellement mauvais qu’il ne nous parle plus », a déclaré Bill Nelson, chef de l’équipe d’ingénierie de la mission Opportunity au Jet Propulsion Laboratory de la NASA. « C’est un peu effrayant – nous aimons recevoir de l’information de notre rover. »

Le 8 juin, la NASA a annoncé qu’Opportunity avait été recouvert par le voile d’une « nuit perpétuelle », en raison de la tempête de poussière, et même si Opportunity a traversé de nombreuses tempêtes depuis son arrivée sur la surface de la planète rouge en 2004, celle-ci est particulièrement mauvaise. La NASA attend avec impatience de voir si le rover sera capable de se réactiver ses instruments scientifiques, une fois que la tempête se sera finalement calmée.

« S’ils sont complètement morts, vous êtes habituellement en difficulté », a noté Nelson. Mais Opportunity a connu bien pire dans le passé, car après tout, le rover de 185 kilos ne devait être opérationnel que pendant 90 jours. Il a dépassé ce nombre de jours jusqu’à présent d’un facteur supérieur à 60, et il est possible qu’il continue à défier les attentes de ses concepteurs.

Une communication partielle

Comme l’a expliqué Nelson, «je suis assez optimiste à ce stade. J’espère que nous pourrons peut-être le récupérer. », car cette tempête de poussière est exactement ce qui pouvait tuer le rover selon les scientifiques de la NASA. Mais il semble que les panneaux solaires soient suffisamment propres pour qu’Opportunity puisse partiellement communiquer avec la Terre. « Nous avons été chanceux que des vents de poussière soient venus et se soient éteints », a expliqué Nelson. « Le vent souffle la plus grosse partie de la poussière. Nous avons eu la chance de manquer les tempêtes de poussière régionales et mondiales. »

La même chose ne pouvait pas être dite pour la soeur d’Opportunity, Spirit, dont la mission a pris fin en 2010. Ce pauvre rover a fini par se retrouver coincé dans une partie de Mars, qui n’a pas reçu autant de lumière solaire avant que les ingénieurs puissent faire quelque chose pour sauver ce rover. Il est maintenant gelé sur place.

Comprendre le climat de Mars

Opportunité restera endormie jusqu’à ce que la tempête de poussière soit terminée, mais les scientifiques croient que cela pourrait se produire peut-être en septembre, avant que tout ne soit réglé et que le rover se réveille. En attendant, la NASA a noté dans un communiqué que « les orbiteurs Mars Reconnaissance Orbiter, Mars Odyssey et Mars Atmosphere et Volatile EvolutioN (MAVEN) adaptent leurs observations de la planète rouge, pour étudier cette tempête mondiale, et en savoir plus sur le climat de Mars, ce qui pourrait être utile pour de futures missions.

Source : Nasa