algorithme-prédiction-crime

Des diagnostics médicaux aux assistants intelligents, l’intelligence artificielle nous aide à passer d’un monde réactif à un monde proactif. Cela signifie que les machines peuvent anticiper les événements avant qu’ils ne se produisent, et s’assurer que les précautions appropriées seront prises. Le monde de la police n’est pas différent; il doit prévoir les crises et les événements qui risquent de mettre en danger l’ordre d’un pays.

Un nouvel algorithme prédictif

Dans le but de mieux gérer les ressources policières et de prendre le dessus sur la guerre contre le crime, les chercheurs de la Georgia Tech et de l’Université de Surrey au Royaume-Uni ont développé un nouvel algorithme prédictif qui pourrait aider la police. Mais ce qu’il y de plus intéressant, c’est que cet à algorithme, provient directement des missions spatiales Apollo de la NASA.

«Dans notre document, nous voulions aborder deux questions: « quand une telle approche serait-elle capable de prédire le crime et quand elle ne le serait pas ? » et « comment quantifier l’incertitude quant au moment où un crime se produirait ? », a déclaré le Dr. David Lloyd du département de mathématiques de l’Université du Royaume-Uni.

Ce nouvel algorithme s’appuie sur des travaux antérieurs de chercheurs de l’Université de Californie et des forces policières des États-Unis et du Royaume-Uni. Leur étude de 2015 a montré qu’un algorithme prédictif pouvait prédire avec précision entre 1,4 et 2,2 fois plus de crimes urbains. En faisant des recommandations sur l’endroit où patrouiller, l’algorithme a conduit à une réduction de 7,4% de la criminalité. Cependant, bien que cette approche soit efficace, elle a également été critiquée en raison des préoccupations concernant le profilage racial qui peut résulter de l’analyse faite par cet algorithme.

« En essayant de résoudre ces problèmes, nous devions développer un nouvel algorithme qui a réalisé ce que le premier algorithme faisait déjà, mais qui mesurait également l’incertitude dans les données et le modèle prédictif », a déclaré Lloyd. « Pour les données qui varient continuellement – telles que la vitesse du vent ou la position du vaisseau spatial – il existe un algorithme bien connu; le filtre de Kalman, qui fait exactement cela et adapte efficacement un modèle aux données tout en mesurant l’incertitude. Cet algorithme a été utilisé lors de la navigation des missions spatiales Apollo, mais aussi pour les prévisions météorologiques, où vous devez traiter les données en temps réel pour faire des prévisions plus précises. »

Un outil prédictif efficace

Ce nouvel algorithme a jusqu’ici été utilisé dans un ensemble de données de plus de 1000 crimes de gangs violents à Los Angeles entre 1999 et 2002. Les premières conclusions suggèrent que cet outil prédictif amélioré, pourrait s’avérer supérieur pour faire face au monde en constante évolution et prédire un crime en temps réel.

« Il existe plusieurs entreprises de logiciels de police prédictifs, telles que PredPol.com et Hunchlab« , a déclaré Lloyd. « Nous espérons que nos algorithmes pourront être utilisés dans des logiciels similaires, afin d’aider les policiers à faire un meilleur travail. »

Un article décrivant ce travail a été récemment publié dans la revue Computational Statistics & Data Analysis.