complément-naturel-contre-la-dépression-plus efficace-que-les-antidépresseurs

Il peut être très hasardeux de proposer des médicaments contre certaines maladies, sans parfois tombé dans la pseudo-science, mais il semblerait que cette fois des chercheurs aient trouvé quelque chose de réellement efficace contre la dépression, et qui serait naturelle. En effet, la dépression peut être une maladie frustrante, car les patients doivent souvent essayer de nombreux types de médicaments avant d’en trouver un qui fonctionne pour eux. Cependant, il pourrait y avoir un nouvel espoir sous la forme d’un produit déjà existant et disponible sur le marché.

Un produit naturel contre la dépression

Dirigée par le Dr Natalie Rasgon de l’Université de Stanford et le Dr Bruce McEwen de l’Université Rockefeller, les scientifiques ont analysé des échantillons sanguins de 71 hommes et femmes âgés de 20 à 70 ans, chez qui on avait diagnostiqué une dépression modérée à sévère. Par rapport à 45 individus sains appariés démographiquement, il a été constaté que ces personnes avaient des niveaux sanguins significativement plus bas d’une substance naturelle appelée acétyl-L-carnitine – plus leur dépression était grave, plus les niveaux de cette substance étaient bas, et ce qu’il y a d’intéressant avec ce produit, c’est qu’il arrive à franchir la barrière hémato-encéphalique, et pénétrer dans le cerveau depuis le sang très facilement; ce qui en fait une solution potentiellement très efficace.

La substance acétyl-L-carnitine

Dans des études antérieures menées par le Dr Carla Nasca de l’Université Rockefeller, les symptômes de dépression chez les rongeurs allaient également de pair avec des niveaux plus bas de cette substance chimique. Lorsque l’acétyl-L-carnitine a été administrée par voie orale ou intraveineuse aux animaux, ces symptômes ont rapidement été éliminés en l’espace de quelques jours. En revanche, les antidépresseurs traditionnels prenaient généralement de deux à quatre semaines pour avoir un effet chez les personnes et les rongeurs, et cet effet est souvent relativement négligeable. Ils peuvent également produire des effets secondaires très désagréables, de plus, ces médicaments, sont efficaces chez seulement environ 50% des patients.

Ces études ont suggéré que dans l’hippocampe et le cortex frontal du cerveau des animaux, cette substance réduisait les symptômes dépressifs en empêchant un déclenchement excessif des cellules nerveuses excitatrices. Cette nouvelle étude indique qu’il en est de même pour le cerveau humain – et l’acétyl-L-carnitine est déjà disponible dans le commerce en tant que supplément nutritionnel.

Ne pas rejeter vos médicaments d’ordonnances

Mais Rasgon a mis en garde contre le fait de se précipiter au magasin pour ramasser une bouteille d’acétyl-L-carnitine et de s’auto-médicamenter contre la dépression. « Nous avons beaucoup d’exemples de la façon dont les suppléments nutritionnels largement disponibles en vente libre et non réglementés par la Food and Drug Administration – par exemple, les acides gras oméga-3 ou diverses substances végétales – sont présentés comme des panacées, puis ne produisent pas les effets recherchés », explique-t-elle.

« Nous avons identifié un nouveau biomarqueur important du trouble dépressif majeur », explique-elle. « Nous n’avons pas testé si la supplémentation avec cette substance pouvait effectivement améliorer les symptômes des patients. Nous devons avant tout déterminer quelles sont les doses appropriées, la fréquence et la durée. Nous devons répondre à plusieurs de ces questions avant de procéder à des recommandations. C’est le premier pas vers le développement de ces connaissances, ce qui nécessitera des essais cliniques à grande échelle et soigneusement contrôlés. »

Un document décrivant cette recherche a été publié dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences.

Source : Stanford University