airbus-avion solaire

Un avion à énergie solaire construit par Airbus a récemment battu le record du plus long vol continu. Lors de sa toute première sortie, le Zephyr S sans pilote est resté en l’air pendant 25 jours, 23 heures et 57 minutes après avoir décollé de l’Arizona le 11 juillet.

Le Zephyr S

Ce vol vient d’écraser le précédent record – établi par un prototype Zephyr antérieur il y a plusieurs années – qui fut à ce moment de 11 jours. Le Zephyr S exploite les rayons du soleil pour alimenter ses moteurs à deux hélices, un système qui lui permet de fonctionner entièrement à partir de l’énergie solaire. La nuit, le véhicule utilise l’énergie stockée par ses batteries embarquées pendant la journée.

La création d’Airbus peut voler à une altitude de 21 kilomètres, bien au-dessus des systèmes météorologiques et du trafic aérien conventionnel. « Le seul aéronef civil qui volait à cette altitude était le Concorde, et seuls les célèbres avions militaires U2 et SR-71 Blackbird, pouvaient opérer à des niveaux similaires », a déclaré le géant de l’aérospatiale dans un communiqué.

Avec une envergure de 25 mètres et un poids de 75 kilos, cet avion d’aspect fragile a été construit dans une installation de Farnborough, en Angleterre. L’objectif étant de le garder en l’air pendant des mois – a incité Airbus à le décrire comme «pas tout à fait un avion et pas tout à fait un satellite, « Préférant plutôt l’appeler un « pseudo-satellite ».

Un service aux entreprises moins coûteux

En effet, le plan consiste à offrir aux entreprises des services par satellite moins coûteux à lancer et à maintenir que les options spatiales. Le premier client de l’avion a été confirmé comme étant le ministère de la Défense du Royaume-Uni. Airbus affirme que son avion à énergie solaire a le potentiel de fournir un large éventail d’applications, y compris des missions de reconnaissance, de surveillance maritime, de patrouille frontalière, de communication et de gestion des catastrophes, par exemple pour surveiller la propagation d’incendies.

« Ce vol inaugural très réussi représente une nouvelle étape importante dans le programme Zephyr », a déclaré Jana Rosenmann, responsable des systèmes aériens sans pilote chez Airbus. Rosenmann a ajouté que l’équipe entamera prochainement les préparatifs pour d’autres vols de Zephyr S plus tard cette année à partir de son nouveau site d’exploitation à l’aérodrome de Wyndham, en Australie occidentale. Il est également prévu de concevoir un avion Zephyr T plus puissant.

Le projet de Facebook

Construire une machine de cette nature n’est clairement pas une mince affaire. Facebook, par exemple, a récemment mis fin au développement d’un véhicule similaire après quatre années de développement. L’objectif était d’utiliser l’appareil «Aquila» à énergie solaire pour assurer la connectivité Internet aux communautés des régions éloignées du monde entier, mais de nombreux problèmes d’ingénierie, ainsi qu’un crash lors d’un vol d’essai, ont poussé la société à abandonner son programme. en recherchant plutôt des partenariats pour ce projet.