personne-colérique-intellignece

Voici une étude très intéressante; les personnes colériques, sont plus susceptibles de surestimer leur intelligence, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Intelligence.

Les gens colériques croient être plus intelligents

Dans une récente étude, Marcin Zajenkowski, de l’Université de Varsovie, a examiné la relation entre la colère et diverses fonctions cognitives. D’après l’analyse de la littérature, il a remarqué que la colère diffère considérablement des autres émotions négatives, telles que la tristesse, l’anxiété ou la dépression. La colère est davantage axée sur l’approche et est associée à une perception du risque optimiste et à un biais généralement optimiste », a déclaré Zajenkowski.

« Il se demandait si les personnes avec un caractère colérique élevé manifesteraient un parti pris dans la perception de leurs capacités et de leurs compétences. Plus précisément, il a testé si une forte colère mène à une illusion d’intelligence supérieure. »

Dans deux études, avec 528 participants au total, le chercheur a découvert que les personnes qui avouaient avoir un tempérament colérique avaient tendance à surestimer leur intelligence. Les participants ont mesuré leur tendance à la colère, ont évalué leur propre intelligence, sur une échelle de 25 points et ont ensuite effectué des tests d’intelligence.

Une illusion narcissique

« Les individus avec un caractère colérique élevé ont tendance à surestimer leurs capacités, c’est-à-dire qu’ils pensent qu’ils sont plus intelligents qu’ils ne le sont réellement. Cette partie de la colère est associée à des illusions narcissiques », a déclaré Zajenkowski.

Bien que la colère ait été associée à une surestimation de l’intelligence, elle n’était pas liée au niveau d’intelligence réelle des participants. « Notre étude a examiné seulement la colère comme trait de la personnalité chez un individu, c’est-à-dire la tendance dispositionnelle à éprouver de la colère. Cependant, de futures études pourraient explorer si l’expérience temporaire de la colère d’une personne, conduit également à une perception biaisée de ses capacités », a déclaré M. Zajenkowski.

La présente étude : “Why do angry people overestimate their intelligence? Neuroticism as a suppressor of the association between Trait-Anger and subjectively assessed intelligence“, a été écrite par Marcin Zajenkowskia et Gilles E. Gignac.