spcécimens-squelettes-histoire-naturelle

Internet est un endroit où vous pouvez explorer les profondeurs de l’océan, des objets anciens et des missions de l’espace, avec un simple clic sur un bouton. Il y a aussi une tonne de déchets en ligne, mais si vous savez où regarder, vous pouvez trouver de véritables trésors.

Un trésor de 700 spécimens et artefacts

Ce trésor est maintenant accessible grâce à la California Academy of Sciences; vous pouvez accéder à plus de 700 spécimens et artefacts scientifiques de sa collection de classe mondiale, via la plate-forme 3D et VR en ligne Sketchfab. La collection couvre toute la gamme de spécimens, allant d’un assortiment d’os rares aux bracelets Navajo. Chaque modèle 3D est accessible et téléchargeable gratuitement via le site Web Sketchfab.

« La collection Sketchfab est si facile à parcourir ue nous espérons qu’elle sera largement utilisée par tous. », a déclaré un membre de la California Academy of Science.

En partenariat avec Google

Les modèles ont été créés pour la première fois en 2014 grâce à un partenariat avec Google qui a permis de numériser environ 40 spécimens de squelettes. Le géant de la technologie a également utilisé un de ses scanneurs à la disposition des membres du personnel travaillant dans le sous-sol de l’académie pour l’Institut des sciences de la biodiversité et du développement durable (IBSS). Au fil des ans, les membres du personnel de l’IBSS ont lentement mais sûrement créé la collection de scans 3D, qui comprend désormais plus de 900 spécimens.

« Une fois que nous avons réalisé ce que nous avions – cette ressource incroyable de centaines de modèles étonnants qui pouvaient être pivotés, agrandis et étudiés en profondeur de partout dans le monde – il n’y avait aucun doute pour nous qu’elle devait être partagée », explique Laurel Allen de l’Académie des Sciences.

« Nous devions les rendre accessibles au public. Contrairement à nos bases de données de collections complètes – qui sont également disponibles en ligne, mais exigent que les utilisateurs sachent ce qu’ils recherchent. »

Les modèles sont classés en 11 collections distinctes afin de faciliter leur recherche et leur exploration. Des dizaines de millions d’autres spécimens scientifiques doivent encore être scannés dans le sous-sol de l’Académie.

Rendre accessible des spécimens d’histoire naturelle

« Il est essentiel d’accroître l’accessibilité aux centaines de millions de spécimens d’histoire naturelle qui documentent la vie sur Terre à travers le temps et l’espace », a déclaré Christina Piotrowski, responsable de la collection d’invertébrés de l’Académie.

« Alors que les chercheurs accèdent actuellement aux collections des musées pour répondre à des questions scientifiques importantes, nous pouvons sortir les spécimens des musées du monde entier, en utilisant une technologie comme celle-ci pour accroître l’accessibilité mondiale et créer des instantanés irremplaçables de notre monde naturel en constante évolution. »

Source : Sketchfab