premier-ascenseur-japon-test

Une équipe composée de chercheurs de l’Université de Shizuoka et d’autres institutions sont sur le point de mener une expérience en septembre pour un projet de développement d’un «ascenseur spatial» reliant la Terre et une station spatiale par câble.

Un ascenseur spatial

L’expérience sera la première du genre à être menée dans l’espace. Cependant, un certain nombre de défis, y compris la mise au point de câbles spéciaux à haute résistance, attendent les chercheurs avant qu’ils puissent concrétiser un ascenseur cosmique.

Durant cette expérience, deux satellites cubiques ultra-petits, développés par la faculté de génie de l’université de Shizuoka, seront utilisés. Chaque satellite mesure 10 centimètres de chaque côté et un câble en acier d’environ 10 mètres de long sera utilisé pour connecter les deux satellites. La paire de satellites sera libérée de la station spatiale internationale (ISS) et un conteneur agissant comme une cabine d’ascenseur sera déplacé sur un câble reliant les satellites à l’aide d’un moteur. Une caméra attachée aux satellites enregistrera les mouvements du conteneur dans l’espace.

Lancé par la fusée H-IIB

Les microsatellites seront transportés jusqu’à l’ISS par la fusée H-IIB, dont le lancement est prévu le 11 septembre à partir du centre spatial Tanegashima, dans la préfecture de Kagoshima, parallèlement à d’autres petits satellites. Alors qu’une expérience d’extension d’un câble dans l’espace a déjà été menée, ce sera le premier test à déplacer un conteneur sur un câble dans l’espace. Si l’expérience s’avère fructueuse, elle servira de preuve de concept vers la réalisation d’ascenseurs cosmiques.

Si un ascenseur spatial était effectivement réalisé, les gens pourraient se rendre sur l’ISS sans utiliser de lanceur et transporter des fournitures à faible coût. Il est envisagé de transporter dans l’espace diverses fournitures, telles que des panneaux pour la production d’énergie solaire et des matériaux pour la recherche et le développement dans l’espace.

L’entreprise Obayashi Corp., qui participe à l’expérience en tant que conseiller technique, étudie également à lui seul un ascenseur spatial. Sous le concept de l’entreprise, six voitures de forme ovale – chacune mesurant 18 mètres de long et 7,2 mètres de diamètre avec une capacité de 30 personnes – constitueront un ascenseur spatial. Un câble reliant une plate-forme à une installation dans l’océan à une station spatiale située à quelque 36 000 kilomètres d’altitude servira à déplacer l’ascenseur de haut en bas à l’aide d’une poulie à moteur électrique.

Un élévateur arriverait huit jours après son départ

Les chercheurs s’attendent à ce qu’un élévateur spatial puisse accélérer jusqu’à 200 kilomètres à l’heure et arriver à une station spatiale huit jours après le départ de la Terre. La longueur totale d’un câble à utiliser pour le véhicule sera de 96 000 kilomètres et le coût total est estimé à 10 000 milliards de yens (environ 77 250 000 €), soit à peu près le même prix que celui du projet de train maglev reliant Tokyo et Osaka. Le coût du transport devrait être de plusieurs dizaines de milliers d’euros par kilogramme de charge, soit environ un centième de celui de la navette spatiale.

« En théorie, un ascenseur spatial est hautement plausible. Les voyages spatiaux pourraient devenir populaires à l’avenir », a déclaré Yoji Ishikawa, 63 ans, qui dirige l’équipe de recherche.

Des défis

Divers défis attendent les chercheurs avant qu’ils ne puissent réaliser les ascenseurs cosmiques, avec le succès du développement d’un câble à haute résistance. De tels câbles doivent être résistants aux rayons cosmiques à haute énergie. Le nanotube de carbone est un candidat fort pour les matériaux constituants les câbles. Les autres tâches consistent à déterminer comment transmettre l’électricité de la Terre à l’espace et à limiter les probabilités d’un impact de débris spatiaux et de météorites.

Le professeur Yoshio Aoki du Collège des sciences et de la technologie de l’Université de Nihon, qui supervise le projet d’ascenseurs spatiaux d’Obayashi Corp., a déclaré: « Il est essentiel que les industries, les établissements d’enseignement et le gouvernement se joignent pour le développement de cette technologie.

Crédit image : Obayashi Corp.

Source : The Mainnichi