exoplanète-nasa-nouveau-télescope

Un rapport recommande de construire de nouveaux télescopes spatiaux et instruments au sol pour réaliser une étude plus détaillée des exoplanètes telles que Kepler 16b. Ce nouveau rapport mandaté par le Congrès américain recommande que la NASA entreprenne une nouvelle tranche de missions des exoplanètes pour déterminer si notre système solaire est rare et si la vie existe ailleurs dans l’univers.

La NASA devrait construire de nouveaux télescopes 

Ce rapport « Stratégie scientifique sur les exoplanètes » des Académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine explique que l’agence spatiale devrait investir dans de nouveaux télescopes spatiaux et terrestres qui permettront aux scientifiques d’en apprendre davantage sur la nature et l’évolution des planètes autour d’autres étoiles.

Puisque nous vivons à l’heure de la chasse des exoplanètes, des sondes spatiales comme le télescope spatial Kepler, appuyées par des instruments terrestres, ont permis de découvrir des milliers de planètes au-delà de notre système solaire, avec des dizaines, et même des centaines de milliers de planètes susceptibles d’être découvertes dans un avenir proche.

Le problème est que, même si nous avons réussi à trouver de nombreuses nouvelles planètes, nous n’en savons pas encore beaucoup sur différents aspects qui les caractérisent. Les méthodes utilisées pour la chasse aux exoplanètes peuvent nous donner des données très élémentaires, mais beaucoup de détails résultent d’une déduction de ces quelques faits.

Observer les exoplanètes directement

Ce que le nouveau rapport des académies nationales suggère, c’est que la recherche de planètes semblables à la Terre et d’autres tâches hautement prioritaires, nécessite une imagerie directe. En d’autres termes, au lieu de simplement regarder le changement de la courbe de lumière lorsqu’une exoplanète passe devant son soleil, nous devrions regarder la planète et faire des observations plus directes, comme nous le ferions avec une planète de notre propre système solaire.

jams-webb-nasaLe télescope spatial James Webb

Pour ce faire, le rapport demande à la NASA d’investir dans un nouveau télescope spatial avancé capable de trouver des traces de la vie présente et passée, sur d’autres mondes en effectuant des observations holistiques, sur une période de plusieurs années. Un tel télescope devrait pouvoir créer ses propres éclipses artificielles au moyen d’un coronographe ou d’un parasol en orbite sur la station entre le télescope et l’étoile. Cela empêcherait la lumière de l’étoile de submerger celle reflétée par la planète et de permettre une imagerie directe.

Les auteurs du rapport considèrent que ce télescope à imagerie directe ferait suite à la mission WFIRST (Wide Field InfraRed Survey Telescope) prévue au milieu des années 2020, après le lancement du télescope spatial James Webb. WFIRST aura un champ de vision 100 fois plus grand que celui du télescope spatial Hubble, mais avec la même puissance.

Plus d’investissements dans d’autres télescopes

En plus du télescope spatial, ce rapport recommande également que la National Science Foundation (NSF) des États-Unis investisse davantage dans le futur télescope géant Magellan (GMT) et le télescope Thirty Meter (TMT), actuellement en construction à Hawaii et au Chili respectivement. Ces télescopes fourniraient une étude plus ciblée des exoplanètes en utilisant des spectroscopes pour rechercher des signes d’oxygène dans leur atmosphère, ainsi que des signes de vie.

L’objectif est que les nouveaux instruments installés sur de grands télescopes ainsi que la répartition correcte des fonds, le temps d’observation et la corrélation des observations à partir de différents endroits aideront à obtenir de nouvelles données. Ce rapport suggère également que le télescope spatial James Webb devrait prévoir du temps pour observer l’atmosphère des exoplanètes.

La vidéo ci-dessous présente les propositions du rapport :

Le rapport complet est disponible ici.

Source : The National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine.