don-mit-bras-robotique-apprentissage-automatique

Lorsque nous pensons à des robots manipulant des objets, nous avons tendance à penser à des rangées infinies de bras de robot dans une chaîne de montage de haute technologie, dansant leur danse mécanique en parfaite synchronisation. Ils saisissent un objet, le tournent un peu et le replacent avant de répéter l’action avec un objet identique.

DON le bras robotique du MIT

Mais que se passerait-il si un robot pouvait regarder n’importe quel élément et décider de la meilleure façon de le ramasser et d’effectuer des tâches avec lui, tout seul ? Tel est l’objectif de DON – qui est un nouveau réseau neuronal et une main robotique venant du laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT (CSAIL).

DON n’a pas besoin d’être formé par un maître humain pour reconnaître les objets. DON est l’abréviation de « Dense Object Nets » et est un système neuronal et visuel qui perçoit un objet comme un ensemble de points. Il s’agit d’une technique qui, selon le CSAIL, permet non seulement au robot de mieux visualiser un objet, mais aussi de choisir un objet particulier parmi une sélection d’objets similaires. Les chercheurs comparent cette technologie aux techniques utilisées par les applications de photographie pour assembler des photos dans un plus grand panorama.

Il peut reconnaitre facilement les objets

Lorsque le tableau est complet, vous pouvez identifier un point particulier pour DON et il récupérera l’objet par cette partie – et contrairement à d’autres systèmes visuels, il peut le faire indépendamment de l’orientation de l’objet. Il peut ensuite appliquer cette connaissance pour ramasser des objets similaires par la partie équivalente. Il peut même dire si les objets sont symétriques.

« De nombreuses approches de manipulation ne peuvent pas identifier des parties spécifiques d’un objet lorsqu’ils sont orientés de différentes façons. », explique l’auteur de la recherche Lucas Manuelli dans un communiqué de presse du MIT. « Par exemple, les algorithmes existants seraient incapables de saisir une tasse par sa poignée, en particulier si la tasse se trouvait dans plusieurs orientations, comme à la verticale ou sur un des deux côtés. »

Lorsqu’on lui présent une corbeille remplie de casquettes de baseball, DON est capable d’identifier et de ramasser une casquette bien précise sans aucune connaissance préalable de la casquette de baseball. Tout ce qu’il a à faire, c’est de prendre des photos sous différents angles.

Plusieurs applications possibles

Les chercheurs pensent que cette technologie pourrait être utile dans les environnements industriels, en particulier dans les entrepôts de collecte de marchandises à expédier aux clients. Mais ils pensent également que le DON pourrait s’avérer utile à la maison, pour ranger le fouillis d’une maison ou de réaliser des tâches spécifiques, comme ranger la vaisselle.

Ils espèrent qu’avec un développement ultérieur, DON pourra effectuer plus de tâches avec plusieurs sortes d’objets, tels que le nettoyage d’un meuble. Cette recherche sera présentée lors de la conférence sur l’apprentissage des robots qui se tiendra cette année à Zurich, en Suisse, du 29 au 31 octobre 2018. Vous pouvez voir une vidéo de DON en action ci-dessous :

Source : MIT